Selon une étude du Parisien, Niort est la ville de France, devant Châteauroux et Laval, où le pouvoir d'achat des habitants est le plus élevé en tenant du compte des revenus moyens et du coût de la vie quotidienne.

Hausse des factures par-ci, inflation par-là... Le coût de la vie quotidienne augmente en France mais pas partout au même rythme. C'est la conclusion d'une étude réalisée par Le Parisien ce vendredi qui met en lumière les villes de taille moyenne comme Niort, Laval, Saint-Brieuc ou Rodez. A partir du salaire moyen, du prix du panier de courses, des transports (les carburants ainsi que les transports collectifs), de l'immobilier, d'une place de cinéma ou encore du taux de taxe foncière, le quotidien a classé les 96 villes-préfectures de France métropolitaine. « C'est grâce au prix de ses transports en commun, notamment, que Niort (comme Chateauroux, 2e) arrive à se glisser sur la plus haute marche du podium : ils sont gratuits depuis 2017 », précisent les auteurs.

Du côté des grands villes, Montpellier (Hérault) se situe à la 90e place, Marseille (Bouches-du-Rhône) à la 84e, Paris à la 77e place ou Lyon (Rhône) à la 58e place. En effet, « malgré des salaires un poil plus élevé que la moyenne, on y paye plus cher les courses, les transports en commun (bien qu'à un niveau de service différent de ceux des villes moyennes), la place de cinéma et, évidemment, le logement », analyse Le Parisien.

Les courses et l'immobilier moins cher à l'Ouest

Et alors que le panier moyen de courses voit son montant s'envoler, le Grand Ouest de la France profite de supermarchés moins chers qu'ailleurs. « On a une population mobile, des villes pas trop engorgées et donc il suffit de prendre sa voiture pour changer de magasin, observe Grégory Caret, à la tête de l'Observatoire de la consommation chez UFC-Que choisir. Il y a une concurrence très forte, avec des enseignes présentes depuis longtemps, et donc des prix plus bas. »

Économisez jusqu'à 70% sur votre assurance emprunteur

Le prix de l'immobilier - littoral mis à part - et le carburant y seraient aussi moins cher qu'ailleurs. Deux critères qui pénalisent le sud de la France et l'Île-de-France.