Au troisième trimestre, l'artisanat du bâtiment a réussi à faire mieux qu'à la même période en 2019, deux ans plus tôt, porté notamment par les ménages profitant de MaPrimeRénov', a annoncé jeudi la principale organisation du secteur.

L'artisanat du bâtiment, un secteur qui va de la construction de maisons à la rénovation énergétique, a vu son activité progresser de 4% par rapport au troisième trimestre 2020 et de 2,2% par rapport à celui de 2019, renouant avec son niveau d'avant-crise, selon la Confédération de l'artisanat et des petites entreprises du bâtiment (Capeb). C'est dans les travaux d'amélioration de la performance énergétique des logements qu'il réalise son meilleur score avec une croissance de 5,5%, suivi de l'activité entretien-rénovation (+5%).

Par ailleurs, l'activité bénéficie d'une « demande forte des ménages et d'un stock important de chantiers à réaliser, notamment soutenue par le dispositif MaPrimeRenov », indique la Capeb. Les carnets de commandes représentent 103 jours de travail au 3e trimestre 2021, soit une progression de 31 jours par rapport à la même période l'an dernier.

Les prix ont augmenté de 3,8%

Le secteur a créé 54 200 emplois supplémentaires sur les douze derniers mois, un chiffre en hausse de 3,8%. La Capeb ajoute que « 14% des entreprises artisanales pensent embaucher des salariés supplémentaires », contre 4% auparavant.

Professionnels : les offres en ligne les moins chères pour limiter vos frais bancaires

Malgré tout, le secteur est rattrapé par la conjoncture économique : les prix ont augmenté de 3,8% au deuxième trimestre par rapport à l'année précédente et les coûts de 4,8%.