Les constructions de logements entre juillet et septembre ont légèrement augmenté par rapport au trimestre précédent et ont retrouvé leur niveau d'avant-crise sanitaire, selon des chiffres publiés mercredi par le gouvernement.

Le nombre de logements autorisés à la construction au cours de l'année passée est revenu au-dessus de son niveau atteint au cours des douze mois ayant précédé le premier confinement (mars 2019 à février 2020), avec une hausse de 1,3%.

Quant au nombre de logements dont la construction a débuté sur la même période, il réussit presque à atteindre celui d'avant-crise (-0,1%).

Entre juillet et septembre, 83.400 logements ont commencé à être construits en France et 126.900 permis ont été délivrés pour de futurs logements, selon les données du ministère de la Transition écologique, dont dépend le portefeuille du Logement.

Au cours des trois derniers mois, les logements autorisés ont observé une légère hausse (+1,3%) sans toutefois égaler celle du trimestre précédent (+2,7%).

En revanche, les mises en chantier ont augmenté plus franchement (+1,6%), après une quasi-stabilité au trimestre précédent (+0,6%).

Par ailleurs, le ministère estime que les mises en chantier au cours de l'année passée ont largement dépassé leur niveau d'avant-crise, avec une hausse de près de 4% par rapport aux douze mois ayant précédé le premier confinement.

Économisez jusqu'à 70% sur votre assurance emprunteur

D'octobre 2020 à septembre 2021, la construction a augmenté de 15,6% par rapport à l'année précédente. Les autorisations de mise en chantier enregistrent, dans les mêmes conditions, une hausse de 8,2%.

Pour soutenir la construction dans les zones tendues, c'est-à-dire où le nombre de logements disponibles est inférieur à la demande, le gouvernement va verser 130 millions d'euros aux communes en novembre.

Cette aide s'inscrit dans le cadre du plan de relance au titre de la « densification et du renouvellement urbain » et de « l'aide à la relance de la construction durable ».