« Il y a clairement un avant et un après Covid », assure le directeur général du promoteur immobilier Cogedim, Vincent Ego, dont l'entreprise a présenté jeudi 10 engagements pour sa nouvelle offre de logements, dont la construction d'appartements « adaptés au télétravail ».

« Plus que jamais, le logement doit être un espace refuge. On se doit, au-delà d'y habiter et de s'y reposer, d'y travailler », souligne à l'AFP Vincent Ego, précisant que les futures constructions de Cogedim proposeront désormais « un coin aménagé qui permette de télétravailler ». « C'est une possibilité qu'on offre à nos acquéreurs », déclare Marie Catherine Chazeaux, directrice du pôle produit et architecture, qui ne souhaite pas « imposer mais proposer » cet espace de télétravail, dans une époque « qui pousse en avant ce nouvel usage ».

Trois options ont été retenues pour installer ce nouvel espace : en fond de séjour avec une verrière; dans une chambre en complément d'un rangement; ou en allège de fenêtre, sur le même principe qu'un bow-window.

« Chaque appartement à partir du 2 pièces est conçu pour accueillir un ou deux espaces de télétravail selon sa superficie », affirme Cogedim dans un communiqué, rappelant que 34 % des Français « estiment que leur logement n'est pas adapté » à cette pratique. Confirmant que la promotion résidentielle avait « moins souffert » de la crise sanitaire que d'autres secteurs, le directeur général de Cogedim observe également un développement « extrêmement significatif » du marché immobilier dans les villes de taille moyenne, renforcé par le télétravail.

Économisez sur les frais et gagnez jusqu'à 350 € grâce à notre comparatif des assurances vie

« C'est un axe de développement géographique (...) on a pris position sur dix villes nouvelles avec l'implantation d'un bureau et d'un responsable de développement », ajoute Vincent Ego, dont l'entreprise se déploie depuis six mois à Tours, Angers, Rennes, Rouen ou Dijon.

Outre le télétravail, la marque du groupe Altarea a présenté 10 engagements en matière d'environnement, de bien-être ou de santé qui seront déployés dès le 1er juillet 2021 sur l'ensemble de ses nouvelles constructions. Cogedim s'engage notamment à augmenter de 20% la surface de vitrage, renforcer la ventilation, équiper d'un balcon l'ensemble de ses logements « à partir du 2 pièces » et installer dans ses douches et baignoires des mitigeurs thermostatiques « assurant jusqu'à 25 % d'économies d'eau ».

« On sort d'une période où le temps passé dans notre logement était encore plus important (...) Les attentes des habitants vis-à-vis de leurs logements se sont renforcées », constate Vincent Ego, pour qui la crise du Covid a été un « accélérateur de prise en compte et de compréhension » des attentes des clients.