A partir du samedi 28 novembre, certains particuliers vont être autorisés à se rendre dans les biens immobiliers pour les visiter, mais à condition de respecter un protocole sanitaire strict.

Après plus 3 semaines de reconfinement, Emmanuel Macron a annoncé la réouverture des commerces à partir du 28 novembre. Les agences immobilières sont concernées. Et, de fait, elles seront à nouveau autorisées à organiser des visites en présentiel dans les biens qu’elles proposent à la vente ou à la location. « Les visites reprennent, c’est une bonne nouvelle, qui vient soulager l’ensemble de nos professionnels, dont la situation devenait pour beaucoup intenable, se réjouit Jean-Marc Torrollion, président du réseau immobilier FNAIM. Mais nous gardons à l’esprit la situation sanitaire. Il est plus que jamais nécessaire de garder notre vigilance, et de reprendre nos activités dans un esprit de responsabilité ».

Les mesures sanitaires précises doivent en effet encore être validées. « Nous attendons de la conférence de presse du Premier Ministre, fixée à jeudi matin, les conditions effectives de cette reprise et la validation du protocole sanitaire auquel vous serez soumis », écrit ce 25 novembre au matin Alain Duffoux, président du Syndicat national des professionnels immobiliers. Ces derniers n’ont toutefois pas attendus l’allocution du président de la République pour se pencher sur le protocole à mettre en place. Syndicats et salariés se sont mis d’accord sur les consignes à respecter.

Des visites sur rendez-vous limitées à 30 minutes et une personne

Ainsi d’après le protocole signé par la FNAIM, Unis, FO, ou encore la CFDT Services, que MoneyVox a pu consulter, seules les visites destinées à acheter ou louer une résidence principale seraient autorisées. Et, tous les candidats ne pourront pas franchir le seuil de la porte. En amont des visites, les agences immobilières s’engagent à procéder à une « sélection accrue » des visiteurs « afin de limiter autant que possible les visites inutiles », précise le protocole. Pour ce faire, des justificatifs de revenus, par exemple, pourront être demandés par les agences immobilières. De plus, afin d’écrémer les moins motivés, les candidats devront avoir au préalable déjà visité virtuellement le logement.

Économisez sur les frais et gagnez jusqu'à 400 € grâce à notre comparatif des assurances vie

Ceux qui passeront cette première étape de sélection devront ensuite prendre rendez-vous. Les visites devront se faire exclusivement sur rendez-vous, fixé à l’avance. Le particulier reçoit alors un « bon pour visite », comme justificatif de son déplacement. En amont de la visite, l’agent immobilier s’engage aussi à inviter le visiteur à télécharger l’application « TousAntiCovid ».

Les visites seront restreintes à une par demi-journée. Au maximum, donc, 2 candidats par jour pourront découvrir un même logement. Un seul visiteur par foyer est en effet autorisé à entrer dans le logement dans le cadre de ce protocole. La durée de la visite est, elle aussi, encadrée et limitée à 30 minutes. Bien sûr, le port du masque, l’application de gel hydro-alcoolique sur les mains et la distanciation sociale complètent ce dispositif.