Fortuneo

OffLine... Qu'en pensez-vous ?

attentif

Contributeur régulier
Bon je fais faire ma dernière intervention sur ces discussions ni queue ni tête et laisser la secte seule.

1) Le paiement offline existait à l'époque où obtenir une autorisation était coûteux et long. Ajourd'hui, cela n'a plus d’intérêt dans ce sens mais plûtot dans le sens d'une panne ponctuelle. Donc oui son extinction est triste mais elle est déjà enclenchée et de toute façon, on espère que les virements instantanées remplaceront les cartes.
2) La banque ne peut pas vous dire les plafonds puisqu'elle dépende du TPE du commerçant en plus de votre puce, comme elle ne peut pas vous dire si un paiement sans contact fonctionnera. Elle va pas écrire :

Voici un lien qui vous donne les conditions pour les commerçants.

Donc soit c'est le TPE qui décide (en accord avec la banque ou avec la pice), ou selon un montant par carte et par jour dépasse un seuil défini dans les conditions particulières. Cela dépend de la confiance qu'à la banque envers les commerçants et les risques de fraude (boulangerie, buraliste)... Bref, vous allez demander à tous vos commerçants leurs conditions particulières??

Conclusion : Oui le hors ligne disparait et c'est triste. Non la banque ne peut pas vous donner vos plafonds puisqu'elle n'est pas la seule qui décide (contrairement aux plafonds de la carte!!)
Bonsoir @AlbertoWin ,

Je vous remercie pour toutes vos précisions.

Quand bien même il existe des conditions particulières par commerçant quant aux seuils sur les demandes d'autorisation, vous conviendrez qu'il existe aussi des paramètres à la main des banques émettrices permettant de gérer le montant cumulé maximum accepté de paiements OffLine et le nombre maximum accepté de paiements OffLine, entre 2 opérations nécessitant une demande d'autorisation. Ces paramètres pourraient être communiqués aux porteurs, indépendamment des conditions particulières des commerçants.

Je suis désolé que ce sujet des paiements OffLine par carte pour lequel j'essaye d'obtenir plus de transparence vous semble sans "queue ni tête".
En attendant comme vous l'espérez "que les virements instantanés remplaceront les cartes", il n'est pas inutile de s'interroger sur le système actuel sans pour autant être comparé à une secte. La signification de ce mot n'est pas neutre.
 

attentif

Contributeur régulier
Bonjour à tous,

Lors d'un paiement par carte bancaire, la gestion du risque selon le protocole EMV est d'abord évaluée par le TPE selon les paramètres de la banque du commerçant. Le TPE communique sa décision à la carte
et lui demande de générer un cryptogramme et de le lui envoyer.

Ce cryptogramme représente la décision finale prise par la carte suivant ses paramètres (dont il est question dans mon Post) de :

1- refuser la transaction (cryptogramme AAC)
quelle que soit la décision du TPE,

ou

2- demander au TPE d'envoyer une demande d'autorisation à la banque du porteur (cryptogramme ARQC)
si et seulement si le TPE a aussi décider d'autoriser la transaction OffLine ou de faire une demande d'autorisation,

ou

3- autoriser la transaction OffLine (cryptogramme TC)
si et seulement si le TPE a aussi décider d'autoriser la transaction OffLine.

La décision prise par la carte ne peut être que plus restrictive ou égale à celle prise par le TPE.
Comme ces 3 cryptogrammes possible, le cas de l'impossibilité pour le TPE de lancer une demande d'autorisation est aussi décrit dans cet article.


D'où l'intérêt (ce n'est que mon avis) pour le porteur d'être informé de ces paramètres de la carte, définis par l'émetteur.
 

Sans

Contributeur régulier
Merci pour ces infos...
L'émetteur a donc bien son mot à dire, même en offline, en fonction des données qu'il a lui même généré à la carte....
C'est donc mon avis aussi : le porteur de la carte doit être informé des paramètres que l'émetteur a donné à la carte pour les paiements offline. Que l'émetteur soit visa et/ou boursorama ou ....
 

Pièces jointes

  • 20230117_151701.jpg
    20230117_151701.jpg
    518,2 KB · Affichages: 16
Haut