Maison principale et investissement locatif

Sop74

Contributeur
j aurai 6 mois d d'ancienneté en septembre. Oui on est deux, mais c est moi seule qui achete. Apres pour les travaux, je parlais des trucs simples, pas de gros travaux. Mais au fait juste j ai du mal a mettre 1/2 million d euro dans une maison ! je me dis tant que j ai de bons revenu pourquoi ne pas investir !
Les agents immobiliers auront tendance à vous pousser vers un achat qui correspond à votre capacité maximale. Ne vous laissez pas influencer. Après personne ne pourra répondre à votre place. C'est un choix très personnel. Personnellement je ne me suis pas endettée au maxi pour ma RP et je ne regrette pas car avoir de l'argent de côté m'apporte un sentiment de sécurité et donc de confort global supérieur à avoir une maison plutôt qu'un appart. Mais je conçois parfaitement que d'autres préféreront vivre en maison en ayant peu de côté. Ils seront plus heureux comme ça. Au final l'argent n'est pas un but mais un moyen. Vous avez le luxe d'en avoir suffisamment. Maintenant à vous de faire une introspection pour connaître vos besoins profonds et faire les choix en fonction. Sur ce forum l'expérience des uns et des autres pourra seulement vous aider à comprendre les implications de vos choix (opportunités/risques/choses à vérifier/à optimiser...) mais pas à choisir pour vous.
Bon courage c'est un processus long et pas toujours évident mais ça en vaut la peine.
 

g.b

Contributeur régulier
500k ou 1M ou plus peut être une barrière psychologique énorme, je comprends bien. Par contre, il peut être utile de rappeler que ça peut être perçu comme une prévoyance aussi pour le partenaire survivant voire enfants (crédit, assurance décès, etc.).

Il faut acheter le bien qui vous correspond. Votre capacité d'emprunt permet de cibler ou privilégier des critères (proximité transports commerces écoles, terrain). Penser à la revente aussi. Si acquisition éloignée, c'est peut être moins vendable à bon prix/moindres délais.
 

titif0u

Contributeur régulier
Pour un premier achat, tu peux viser modeste.... mais suffisant.
Voir comment tu appréhendes le fait d'être propriétaire, assumer un crédit, des charges en plus...
Eventuellement changer qlq années après ou faire de ta 1ere RP un locatif.
 

playuk

Membre
Pour un premier achat, tu peux viser modeste.... mais suffisant.
Voir comment tu appréhendes le fait d'être propriétaire, assumer un crédit, des charges en plus...
Eventuellement changer qlq années après ou faire de ta 1ere RP un locatif.
Mais je pense que quand tu transformes la residence principle en locatif bien tu ne benefices pas de reductions des cout de credit des impots ? Non ? enfin c est ce que j ai compris
 

Aristide

Top contributeur
Bonjour,

Si, à l'origine, le crédit avait pour objet achat/travaux "Résidence principale du propriétaire" cet objet et cette destination sont indiqués en tant que tels dans l'offre/contrat de prêt et doivent donc être respectés; sans quoi la banque pourrait très bien appliquer la clause de déchéance du terme (= remboursement immédiat) qui y est très certainement prévue.

Cependant il n'est pas interdit que - pour diverses raisons - un propriétaire occupant souhaite changer la destination d'origine.

Pour ce faire, quelle que soit la nouvelle destination prévue, un accord de la banque est donc indispensable.

Et s'il se trouve que cette nouvelle destination soit "Résidence locative" moyennant émission d'un avenant par la banque ou - au minimum - un accord écrit (à produire à l'administration fiscale si besoin) confirmant à la fois son accord et ledit changement de destination, les intérêts payés deviennent alors parfaitement déductibles des revenus fonciers à compter du changement de destination.

Cdt
 

felis

Contributeur régulier
Oui, voila; Il faut séparer les clauses contractuelles (contrat entre la banque et le client) et les obligations fiscales;

Le bailleur déduit de ses loyers ses charges, incluant les intérets bancaires et assurances du pret, à lui de s'arranger avec la banque, le fisc n'en n'a que faire.
 

Aristide

Top contributeur
Hum !!!

Dire que "le fisc n'en n'a que faire" n'est pas l'exacte vérité.

Si le contrat d'origine indiquant le financement d'une résidence principale du propriétaire ne fait pas l'objet d'un changement de destination (= résidence locative) un contrôle fiscal pourrait entraîner un redressement.

Quelques recherches sur le web vous le confirmeront.

Cdt
 
Dernière modification:

felis

Contributeur régulier
Je suis désolé, mais si je consulte la documentation administrative, qui constitue la doctrine fiscale, je ne trouve pas ce type de restriction.
Je ne m'avance que sur des documents ou des liens, le mien est ici https://bofip.impots.gouv.fr/bofip/5808-PGP.html/identifiant=BOI-RFPI-BASE-20-80-20170901
Ou est le votre?

Par ailleurs il est erroné de parler de changement de destination en passant de résidence principale a résidence locative, la destination urbanistique reste logement d'habitation.
Elle le reste encore en cas de location en meublée au titre de résidence principale ou secondaire,
 
Haut