bulletins trimestriels des SCPI

Buffeto

Modérateur
Staff MoneyVox
à compter du 1er Juillet 2019 le prix de part de la SCPI KYANEOS PIERRE sera de 1040€.

Soit une hausse de 4% par rapport au prix actuel de 1000€ !
 

Buffeto

Modérateur
Staff MoneyVox
Augmentation de capital : IMMO PLACEMENT

Créée en 1968, IMMO PLACEMENT est une SCPI régionale dont le patrimoine est localisé dans l'Est de la France, principalement à Dijon. La SCPI connait une orientation prédominante sur les bureaux et possède une centaine d'immeubles. Depuis 2008, la SCPI a entrepris une politique active d'arbitrages et de travaux de remise à niveau.
Après avoir absorbé les SCPI Dauphipierre et Eiram en 2014, la SCPI Immo Placement a absorbé la SCPI Immauvergne pour former un ensemble représentant 210 M€ de capitalisation en 2018.

Le dividende 2018 de 46,08 €/part, correspondant à une distribution sur valeur de marché de 5,48% (TDVM)

Pour cette nouvelle augmentation de capital le prix de part devrait être fixé à 870 € soit 5 % en deçà de la valeur de reconstitution.
 

Lacarbre

Contributeur
Quid de l'évolution dans le monde du travail lié au numérique?

De moins en moins de commerces physiques du fait de la prédominance des ventes par internet, le développement du télétravail mais aussi l'évolution des métiers avec de plus en plus d'emplois individuels avec la forte augmentation des empois de services dont beaucoup d'auto-entrepreneurs.

Tout ceci doit fortement impacter la location de bureaux et de commerces et à l'avenir cette évolution risque de se poursuivre. Quel impact sur la valorisation des SCPI ? Des études existent t'elles sur ce sujet ?
 
Dernière modification:

poam5356

Modérateur
Staff MoneyVox
Bonjour,
Les ventes par internet ont effectivement une incidence sur les commerces et centres commerciaux. On le voit principalement par les résultats des foncières cotées, Unibail, le spécialiste des grands centres commerciaux, par exemple.
C'est moins, peu, perceptible dans les SCPI qui n'ont qu'une part réduite, à marginale, en entrepôts.
Lesquels, de toute manière, ont un marché qui devient de plus en plus important puisque, vente par internet, signifie aussi un dernier km qui nécessite entreposage et livraison.
Commerces en ville, petits ou en centres commerciaux, je serais plus prudent, surtout que s'y ajoute les contraintes environnementales.
Bureaux... Le télétravail est marginal pour l'instant. Quant aux auto-entrepreneurs, ce ne sont pas eux qui prendront des postes aux entreprises de services qui sont de grosses consommatrices de m².
Pour ce qui est de Paris et sa région, les surfaces disponibles sont en diminution sensible : D'un plus haut en 2015 à 4 millions de m², on est revenu à 2,8 millions de m². On est presque revenu au niveau de 2007.
Vous pouvez consulter Immostat pour ces stats.
 

Buffeto

Modérateur
Staff MoneyVox
car il faut toujours essayer d'anticiper, et encore plus avec des SCPI qu'on prend pour plus de 10 ans.
c'est clair mais justement . l'avantage des SCPI est qu'on peut aisément se diversifier soit sur des domaines d'activités différents soit sur des localisations , voire même à l'étranger ( avec la fiscalité locale qui va bien ) :cool:

sans morceler il est donc préférable d'avoir un portefeuille de SCPI différenciées .
 

poam5356

Modérateur
Staff MoneyVox
Oui "pour l'instant" mais justement, la question de Lacabre est intéressante, car il faut toujours essayer d'anticiper, et encore plus avec des SCPI qu'on prend pour plus de 10 ans.
S'il s'agit d'anticiper, à horizon 10 ans, autant ne rien faire.
Vous prenez un pari aujourd'hui à 10 ans. Restera à voir si dans 10 ans il est gagnant, ou pas.
C'est mon sentiment, quand je regarde ce que j'ai investi depuis 30 ans. la SCPI a été gagnante, avec les obligations, et parce que les taux ont diminué constamment.
S'ils ne remontent pas, la SCPI s'en tirera assez bien, sinon elle sera perdante.
Pour la question du télétravail : Il progresse... Ce n'est pas pour autant que le télétravail remplace les bureaux. Les télétravailleurs seraient absents 7 jours par mois en moyenne, nous dit un groupe d'assurance qui a réalisé une étude sur le sujet.
Si on compte 20 jours de travail par mois, il reste 13 jours où les télétravailleurs les passent dans l'entreprise.
Pas de quoi démolir les immeubles!
A noter, tout de même, que des programmes de réhabilitations transforment des bureaux en logements.
Ce qui milite pour le choix de SCPI investies sur des actifs de qualité. les biens bien situés et de qualité seront toujours utilisés, même si la destination finale n'est pas celle du départ.
Par contre, les biens de mauvaise qualité et mal situés risquent bien de finir en un tas de cailloux et ferrailles.
Pour moi, le télétravail n'est pas un risque. Un jour, peut-être, mais d'ici là la société aura tellement changé que je doute que cela se fasse dans les 15 ans à venir.
 
Haut