Comme tous les emprunteurs, les propriétaires et secundo-accédants sont impactés par la hausse des taux de crédit immobilier et la crispation du marché. Cela entraîne une augmentation des demandes de prêt relais.

Dans une période incertaine pour l'immobilier, à cause de taux de crédit immobilier qui ne cessent de grimper, les prêts relais se portent bien. Selon la Centrale de Financement, la demande pour ce type de crédit a connu une augmentation de 12%.

Davantage de souplesse

« Les prêts relais permettent d'accompagner les secundo accédants lors de la vente de leur bien immobilier, explique dans un communiqué Sylvain Lefèvre, président de la Centrale de Financement. C'est une solution qui évite d'être obligé de céder immédiatement le bien et qui permet de réaliser des transactions avec davantage de souplesse. Cette adaptabilité, nécessaire dans un contexte immobilier tendu, est très demandée puisque l'on constate que la demande de prêts relais a augmenté de 12% ».

Pour rappel, le prêt relais permet à un emprunteur d'acheter un nouveau bien immobilier avant d'avoir vendu le précédent. La banque va accepter de prêter une somme (entre 50% et 80% de la valeur estimée du bien, moins le capital restant dû) que l'emprunteur remboursera une fois la vente du premier bien effectuée.

Crédit immobilier : le prêt relais, une solution à ne pas oublier pour acheter un nouveau bien

Plusieurs éléments peuvent venir expliquer cette hausse. Avec le durcissement de l'octroi de crédit, les potentiels acheteurs sont moins nombreux. La hausse des taux entraînent également une baisse de l'enveloppe des acheteurs. En conséquence, les transactions immobilières peuvent prendre plus de temps.

Économisez jusqu'à 70% sur votre assurance emprunteur

D'autant plus que les acheteurs recherchent souvent le même type de biens. Une fois la perle rare trouvée, mieux vaut alors se positionner rapidement, quitte à vendre son bien ensuite en passant par un prêt relais.

Prêt immobilier : trouvez le meilleur taux