55% : c’est le pourcentage de primo-accédants parmi les nouveaux clients du courtier en prêts immobiliers Cafpi au mois de juillet. Une confirmation du retour sur le marché de cette catégorie d’emprunteurs, qui reste toutefois fragile.

« Les primo-accédants sont de retour, et leur pouvoir d’achat immobilier semble repartir à la hausse, à durée d’emprunt constante », constate Cafpi dans sa météo des taux du mois d’août. En juillet, le montant moyen emprunté par cette catégorie d’acheteurs a en effet repassé la barre des 200 000 euros : 208 150 euros précisément, contre 197 893 euros en juin, sur une durée moyenne stable, à 236 mois.

Une évolution qui, évidemment, a un impact sur l’effort consenti : en moyenne, leur acquisition représente 4,66 années de revenus en juillet, contre 4,54 en juin. « Mais attention », avertit Philippe Taboret, porte-parole de Cafpi, « cette catégorie [des primo-accédants, NDLR] est fragile, car elle se voit de plus en plus exclue des grandes villes et des zones tendues à cause de la double hausse des taux et des prix ».

Vos projets au meilleur taux grâce à notre comparatif des prêts conso

Derrière les primo-accédants, la catégorie la plus représentée est celle des accédants qui changent de résidence principale (36%). Les investisseurs locatifs représentent eux 6% des dossiers traités par le courtier, les résidences secondaires et les commerces 3%.