Les banques accordent des crédits immobiliers sur des durées de plus en plus longues ! Les prêts de 20 à 30 ans représentent 60% des nouveaux crédits ces derniers mois. Un véritable retournement par rapport à 2013.

En 2013, les banques privilégiaient les financements de durée courte. Plus de 55% des crédits octroyés affichaient des périodes de remboursement inférieures à 20 ans selon les statistiques de l’observatoire Crédit Logement-CSA (1). La norme, à l’époque, était donc le crédit sur 15 ans, ou légèrement plus. Un tiers de la production se concentrait sur les durées de 15, 16, 17, 18 et 19 ans.

Plus de prêts sur 25 ans que sur 15 ans !

Au 3e trimestre 2016 et au mois d’octobre, la photographie s’est totalement inversée, suite à un allongement lent mais régulier des durées d'emprunt depuis 2013. Désormais, les prêts sur 20 ans sont redevenus la norme. Depuis cet été, 60% des financements octroyés par les banques s’étalent sur 20 ans et plus. Et les durées de 20 à 24 ans représentent plus du tiers de la production globale.

Illustration encore plus notable de cet allongement des durées d’emprunt : au mois d’octobre, les banques ont accordé plus de crédits immobiliers sur 25-29 ans que sur 15-19 ans ! Plus de 25% de la production a été réalisée sur les durées les plus longues, alors qu’elles ne représentaient qu’environ 15% des crédits en 2013 et 2014.

Répartition de la production par durée de prêt
Moins de 15 ans15-19 ans20-24 ans25 ans et plus
201322,20%33,20%28,50%16%
Octobre 201615,20%24,70%34,40%25,60%

Un taux fixe de 1,67% en moyenne sur 25 ans

La baisse continue des taux depuis 2012, malgré deux légers rebonds, a évidemment soutenu ce retour des prêts longs. Sur 25 ans, les taux fixes de crédit immobilier s’établissent en moyenne à 1,67% en octobre selon l’observatoire Crédit Logement-CSA, contre 3,70% fin 2012. Sur 15 ans, les prêts se concluent actuellement à 1,19%, et à 1,41% sur 20 ans.

Économisez jusqu'à 50% sur votre assurance emprunteur

La baisse des taux permet à des ménages au budget serré d’accéder à la propriété. Mais sur des durées longues, afin de limiter les mensualités. « La structure de la production reflète la déformation qui a opéré au bénéfice des prêts les plus longs », confirme l’observatoire dans son dernier tableau de bord. Ce qui permet à des ménages « jeunes ou modestes », en « forte demande » d’achat immobilier, de réaliser leurs projets « sans risque majeur ».

Lire aussi : Dernières démarques avant la fin des soldes pour les taux immobiliers ?

(1) Crédit Logement base ses études, réalisée avec l’institut CSA, sur « plus de 16.000 opérations en moyenne » chaque mois. Cette société de cautionnement bancaire est codétenue par BNP Paribas, Crédit Agricole, LCL, la Société Générale et, de façon plus minoritaire, le Crédit Mutuel-CIC, BPCE, le Crédit Foncier, la Banque Postale et HSBC.