Au printemps 2015, les taux de crédit immobilier ont-ils atteint leur niveau plancher ? Ou peuvent-ils aller plus bas ? Voilà les questions que posent les courtiers en crédit après une baisse légère mais « généralisée » des taux en ce début d’année. Comme la remontée d’ampleur n'est jamais intervenue en 2015, les taux se rapprochent immanquablement des records de l’an passé.

Hausse, baisse, stabilité, remontée, diminution, rebond, etc. Quelle que soit l’évolution mensuelle, depuis un an, un constat s’impose : les taux de crédit immobilier évoluent peu, ou à la marge, et restent extrêmement bas. Depuis les records des mois de mai, juin ou juillet derniers, les banques n’ont jamais fortement remonté leurs taux de crédit, et les acheteurs conservent des conditions de financement très favorables.

Toutefois, après plusieurs mois de stabilité relative, ou de lente érosion, les courtiers en crédit se montrent plus tranchés dans leurs communications de ce mois de février. Pêle-mêle : « nouvelle baisse », « baisse généralisée des taux bancaires », « baisse significative » ou encore « signal fort envoyé à tous les emprunteurs », lit-on dans les communiqués des courtiers Credixia, Meilleurtaux, Immoprêt et Empruntis. « Près d’une quinzaine de banques, principalement régionales, ont en effet choisi de réduire leur taux et sur toutes les durées », développe Empruntis. « Tous les établissements bancaires à quelques très rares exceptions affichent des barèmes baissiers compris entre 0,05 et 0,30 [point] selon les durées et les profils », renchérit le président de Meilleurtaux, Hervé Hatt.

Prêt sur 20 ans : 0,10 point d’écart avec les records

Concrètement, la moyenne mesurée par Meilleurtaux pour les prêts immobiliers sur 20 ans perd 0,10 point en un mois et s’établit désormais à 2,30%, pour un taux moyen de 2,10% sur 15 ans (-0,05 point) et de 2,62% sur 25 ans (-0,03 point). Les « taux de marché » évoqués par Empruntis apparaissent légèrement supérieurs (2,15% sur 15 ans, 2,40% sur 20 ans et 2,70% sur 25 ans) mais les évolutions sont équivalentes. Idem chez Cafpi (2,24% sur 15 ans, 2,47% sur 20 ans), dont le relevé apparaît un peu plus lointain (25 janvier).

Trouvez le taux le plus bas pour votre projet immobilier !

Ces taux sont-ils encore loin des records établis au printemps dernier ? Chez Meilleurtaux, le plus bas a été recensé en mai (2,23% sur 20 ans). Idem chez Empruntis (2,35% sur 20 ans) et chez Cafpi (2,36% sur 20 ans). Bilan : si leurs calculs de « taux moyen » ou de « taux de marché » divergent, l’écart est dans tous les cas d’environ 0,10 point, voire moins, avec les records établis en 2015. L’observatoire Crédit Logement-CSA, qui communique un taux moyen toutes durées confondues, a annoncé du 2,15% en janvier 2016, en baisse là aussi, et à 0,16 point du record de juin dernier (1,99%).

Une hausse pronostiquée en milieu d’année 2016

« Le mouvement baissier n’est pas terminé », pronostique dès à présent Maël Bernier, directrice de la communication chez Meilleurtaux. Le courtier Cafpi table lui sur une « stabilité des taux au premier semestre », avant une possible remontée « à partir de juillet 2016 ». Interrogée par cBanque en début de semaine, Cécile Roquelaure, directrice des études chez Empruntis, confirme de schéma : « La tendance n’est pas du tout à l’augmentation des taux à court terme en ce début d’année : nous sommes dans une période d’objectifs en termes de conquête de clients pour les banques. Sauf crise macro-économique, la remontée pourrait plutôt intervenir à la fin du printemps ou au début de l’été. » Bref : comme en 2015.

Lire aussi : l’indicateur des taux immobiliers