En octobre, la durée moyenne d’emprunt immobilier s'établit à 231 mois pour les primo-accédants, soit deux mensualités de moins qu’en septembre, selon la dernière édition du baromètre Cafpi.

19 ans et trois mois, c’est, selon les données collectées par le courtier Cafpi, la durée moyenne du crédit immobilier pour les primo-accédants. C’est deux mois de moins qu’en septembre alors que, dans le même temps, l'emprunt des accédants s’est rallongé d’une mensualité, pour atteindre 208 mois. A titre de comparaison, l'édition de septembre de l’observatoire Crédit Logement/CSA aboutit à ce même chiffre, mais sur l'ensemble des emprunts immobiliers - une moyenne intégrant des prêts travaux, d’accession dans le neuf (230 mois) et dans l’ancien (222 mois).

Le courtier Cafpi ajoute cependant que depuis janvier 2011, la durée d’emprunt des accédants s’est réduite de deux mois. Du côté des primo-accédants, cette tendance au raccourcissement des prêts est nettement plus sensible : 231 mois aujourd’hui contre 245 en janvier 2011. Si cette baisse est constante depuis 2011 pour les personnes achetant pour la première fois, elle s’est surtout ressentie à partir du premier trimestre pour les accédants, et repart à la hausse depuis début 2014.

Au niveau des montants empruntés, le baromètre Cafpi d'octobre chiffre le crédit moyen des primo-accédants à 171.000 euros, en recul de 2.000 euros par rapport à septembre. Même tendance du côté des accédants, dont l’emprunt passe de 193.557 euros à 192.169 euros. Une baisse à contre-courant de la tendance à plus long terme : Cafpi souligne en effet que depuis janvier 2011, l’emprunt des accédants a augmenté de 20.000 euros, et celui des primo-accédants de 15.000 euros.

Plus de 8 acquisitions sur 10 dans l'ancien

Dans tous les cas, l'acquisition d'un bien immobilier demeure un investissement particulièrement « engageant » : toujours selon Cafpi, l'opération représente 4 ans et 3 mois de revenus pour les accédants et même 4 ans et 7 mois pour les primo-accédants (1). Des chiffres relativement plus élevés que ceux avancés par l’observatoire Crédit Logement/CSA qui estime quant à lui ce coût relatif à 3 ans et 9 mois, légèrement en baisse par rapport au 4e trimestre 2013.

Prêt travaux : les crédits les moins chers pour votre maison

Quant à la nature du bien immobilier acheté, l’ancien continue d’attirer en moyenne plus de 9 accédants sur 10. Du côté des primo-accédants, après une chute en novembre 2012 où un tiers des acheteurs lui préféraient le neuf, les biens anciens sont de nouveau sur une pente ascendante, représentant 84% de leurs achats immobiliers le mois dernier. Selon Cafpi, cette tendance s’explique par le fait que les biens neufs sont plus rares et restent plus coûteux que l’ancien.

(1) Pour Cafpi, le calcul est basé sur la moyenne de revenus des clients Cafpi et sur le montant moyen de l'acquisiton.