Plan du site Rechercher

Crédit immo : les banques ont durci leurs critères d'octroi pour la première fois depuis juillet

  • Par
calculatrice
© parazit - Fotolia.com

Le mois d’octobre a été celui de l’inversement de tendance en termes de prêt immobilier, selon une enquête de la Banque de France publiée ce matin. La demande de crédit à l’habitat a chuté et les critères d’octroi ont été légèrement durcis. Les évolutions sont moins flagrantes pour les crédits à la consommation et aux entreprises.

Chaque mois, la Banque de France interroge une centaine de responsables ou directeurs du crédit d’établissements financiers afin de connaître leur ressenti sur l’évolution de la demande et de leurs critères d’octroi. L’enquête porte sur les crédits aux entreprises, à l’habitat et à la consommation (1).

Depuis le début du printemps, ces études mensuelles faisaient état d’une augmentation continue de la demande de crédits à l’habitat. Ainsi, pendant 6 mois consécutifs, 20% à 40% des banquiers ont témoigné d’un recours croissant des particuliers au prêt immobilier. En octobre, la tendance s’est inversée. Plus aucune banque ne fait état d’une hausse de la demande, 20% des directeurs sondés évoquant une diminution, 11% parlant même d’une baisse « sensible ». Ce retournement de tendance pourrait être une conséquence du rebond des taux de crédit immobilier, repartis à la hausse depuis le début de l’été.

Les banques augmentent leurs marges

Dans le même temps, les banques ont resserré leurs critères d’octroi de crédits à l’habitat. 9% des responsables interrogés reconnaissent que ces critères ont été « quelque peu durcis » en octobre. La tendance était pourtant à la stabilité des critères de juillet à septembre 2013. Dernière évolution notable concernant les crédits à l’habitat : 20% des banques avouent avoir augmenté leurs marges « sur les prêts présentant un risque moyen ». Il s’agit là encore d’une inversion de tendance puisque de juillet à septembre, la tendance était à la réduction des marges.

Le crédit à la consommation n’a pas connu d’évolution aussi marquée en octobre. Les marges sont inchangées, tout comme les critères d’octroi. Quant à la demande, après 2 mois de baisse, elle retrouve la stabilité. Le marché du crédit aux entreprises s’avère tout aussi calme. La demande continue de baisser selon les banquiers, certes faiblement en octobre, mais de manière continue depuis un an. Et 8% des directeurs de crédit interrogés affirment avoir « quelque peu durci » leurs critères d’octroi aux sociétés.

(1) Selon la note méthodologique, la Banque de France interroge les établissements de crédit sur les « évolutions intervenues au cours des 3 mois passés ou prévues au cours des 3 mois à venir ».

Partager cet article :

© cbanque.com / BL / Novembre 2013

https://www.moneyvox.fr/actu/MoneyVox