Chaque mois, la Banque de France interroge un panel de banques sur leur appréciation de la demande de crédits (immobiliers, consommation, entreprises), l’évolution de leurs critères d’octroi et de leurs marges. Le point pour le mois de septembre.

A en croire l’enquête mensuelle de la Banque de France, la demande pour les crédits immobiliers est toujours là. 29% des banques interrogées constatent ainsi une légère augmentation au mois de septembre, contre 26% en août. Par contre, fait nouveau, 9% des banques notent une baisse sensible de cette demande, ce qui n’était pas le cas il y a un mois, où 7% des banques signalaient certes une baisse, mais légère.

Concernant les crédits à la consommation et aux entreprises, la demande reste par contre, plus nettement encore qu’en août, en repli. 23% des banques estiment que la demande de prêts venant des entreprises a diminué quelque peu. « Ces baisses sont plus fréquentes pour les PME que les grandes entreprises », constate par ailleurs la Banque de France.

Statu quo pour les conditions d’octroi et les marges

En septembre, les banques ne signalent aucun changement de leurs conditions d’octroi, ni resserrement, ni assouplissement, et ce quelle que soit la catégorie de prêts.

Trouvez le taux le plus bas pour votre projet immobilier !

Le statu quo concerne également les marges appliquées par les banques sur tous les types de crédit. Seule évolution notable : en août, la moitié des banques environ avaient réduit leurs marges sur les crédits immobiliers présentant un risque moyen. Ce n’est plus le cas en septembre.