Après Meilleurtaux en début de semaine, c’est au tour d’un autre courtier en crédit immobilier, Empruntis, de dévoiler son bilan annuel du pouvoir d’achat immobilier. Cette nouvelle étude distingue Strasbourg, grande ville française où les ménages moyens peuvent s'offrir le plus de m2, et Nantes, où ce chiffre a le plus progressé en 2012.

Comme Meilleurtaux, Empruntis tente dans son étude de répondre à la question : combien un ménage moyen peut-il acheter de mètres carrés dans sa ville avec un prêt immobilier sur 20 ans ? Pour cela, le courtier croise ses propres statistiques sur les taux moyens de crédits immobiliers avec celles d’une agence immobilière en ligne (Meilleuragents.com) sur les prix moyens au m2. Son panel de villes est toutefois légèrement différent (Rennes y remplace Montpellier), tout comme sa méthodologie : Empruntis intègre en effet une variable supplémentaire, les revenus nets moyens des ménages ville par ville, fournis par l’INSEE.

A partir de toutes ces données, Empruntis, comme Meilleurtaux, constate une hausse globale du pouvoir d’achat immobilier en 2012, de 4 m2 supplémentaires à Paris, Nice ou Lyon à 8 m2 à Rennes, Nantes ou Strasbourg. Cette relative bonne nouvelle est le résultat d’une combinaison de facteurs. La baisse des taux de crédits immobiliers, d’abord : en moyenne sur 20 ans, ils ont diminué de 0,90 à 0,95 point, selon les villes, entre janvier 2012 et janvier 2013. Selon Empruntis, c’est à Rennes et Nantes qu’ils sont actuellement les plus bas, à 3,20%.

La hausse des revenus compense la hausse des prix à Paris

La baisse des prix ensuite : dans huit villes sur les dix observées, le coût du m2 a baissé en 2012. Faiblement à Nice (–0,2%) ou à Rennes (–0,5%) ; plus sensiblement à Lille (–3%) ou Marseille (–3,1%). Deux villes font toutefois exception : Paris (+0,5%) et surtout Lyon (+1,9%). La hausse des revenus moyens par ménage, enfin. A Paris (+4%, à 4.908 euros mensuels) et Lyon (+2,5%, à 3.156 euros), elle permet de compenser largement la hausse des prix. Et ces revenus progressent dans toutes les villes, souvent de plus de 2%.

Économisez jusqu'à 50% sur votre assurance emprunteur

Au final, c’est à Strasbourg que les emprunteurs possèdent actuellement le meilleur pouvoir d’achat immobilier selon Empruntis, avec un potentiel de 72 m2 pour un ménage aux revenus moyens empruntant sur 20 ans. Un chiffre en hausse de 12% sur un an. Derrière la capitale alsacienne, on retrouve les deux grandes villes de l’Ouest, Rennes (71 m2) et Nantes (65 m2). Cette dernière remporte la palme de la meilleure progression sur un an : +8 m2, soit une variation de pouvoir d’achat de 14%. Viennent ensuite Toulouse (62 m2, +13%), Lyon (60 m2, +8%), Bordeaux (58 m2, +13%), Marseille (55 m2, +13%), Lille (55 m2, +14%), Nice (41 m2, +11%) et enfin Paris (36 m2, +13%).