Selon un rapport remis mardi au gouvernement, la Banque publique d'investissement (BPI) devra s'appuyer sur des structures régionales et rationaliser les dispositifs de financements publics existants afin d'améliorer la capacité d'intervention stratégique de l'Etat français.

A ce titre, la mission de préfiguration du futur établissement préconise que la BPI soit constituée des structures publiques de financement de l'économie Oséo, CDC entreprises et du Fonds stratégique d'investissement (FSI), dans ce document remis au ministre de l'Economie et des Finances Pierre Moscovici.

« La Banque Publique d'Investissement permettra de rationaliser l'ensemble des dispositifs de financements publics des entreprises existants, et améliorer ainsi la capacité d'intervention stratégique de l'Etat », indique le rapport de cette mission dirigée par Bruno Parent. Elle devra également s'appuyer sur des directions régionales qui assumeront l'essentiel des décisions financières avec « un point d'entrée unique pour les entreprises serait constitué dans chaque région ».

Trouvez le taux le plus bas pour votre projet immobilier !

Destinée à financer les petites et moyennes entreprises et les entreprises innovantes, la BPI devrait être mise en œuvre d'ici la fin de l'année. Le ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg, a plaidé en faveur de la mise en place de guichets régionaux de la future Banque publique d'investissement (BPI), qui doit devenir opérationnelle fin 2012.