Selon le ministère des Finances, les principales banques françaises ont confirmé leur engagement à financer les collectivités locales et hôpitaux publics, à qui elles octroieront 10 milliards d'euros de nouveaux crédits en 2012.

« Les cinq principales banques françaises ont confirmé qu'elles maintiendront leur présence dans le financement des collectivités locales » à l'occasion d'une rencontre avec le ministre des Finances François Baroin, le secrétaire d'Etat chargé du Commerce, de l'Artisanat et des PME Frédéric Lefebvre ainsi que la Banque de France et la Médiation du crédit, indique le communiqué. « L'ensemble du secteur bancaire en France apportera en 2012 environ 10 milliards d'euros de crédits nouveaux aux collectivités, hors enveloppe de 5 milliards d'euros sur fonds d'épargne ».

Remplacer Dexia

Confrontées à la disparition d'acteurs traditionnels, Dexia en tête, ainsi qu'à l'évolution des normes réglementaires qui pénalisent les banques qui accordent des prêts de long terme et au renchérissement du crédit, les collectivités locales voient leur mode de financement menacé et s'inquiètent de ne pas trouver les ressources nécessaires à leurs investissements.

La banque franco-belge Dexia, autrefois acteur majeur de ce marché, a évalué le besoin de financement des collectivités et hôpitaux publics français à 20 ou 22 milliards d'euros en 2012 et prévu qu'il manquerait environ 10 milliards d'euros. Pour faire face à ces besoins, le gouvernement a décidé de mettre en place en 2012 une enveloppe sur fonds d'épargne de 5 milliards d'euros. Par ailleurs, le démantèlement de l'établissement franco-belge après une grave crise de liquidité va par ailleurs donner naissance à une banque des collectivités grâce à un accord entre la Caisse des dépôts, la Banque Postale et l'Etat.

+4,3% en 2011

Lors de la réunion de lundi à Bercy, les banques françaises ont « souligné leur mobilisation pour financer l'économie », a souligné la Fédération bancaire française dans un communiqué. Concernant les collectivités locales, les établissements bancaires « s'efforceront d'apporter de nouveaux crédits pour un montant qu'elles estiment compris entre 9 et 10 milliards d'euros », selon la FBF.

Vos projets au meilleur taux grâce à notre comparatif des prêts conso

Ils « s'efforceront aussi de favoriser l'accès au marché pour les collectivités locales qui le souhaitent mais soulignent qu'il est nécessaire de mettre en place aussi rapidement que possible les mécanismes publics prévus pour leur financement ».

La fédération a également rappelé que l'encours des crédits à l'économie avait progressé de 5,3% en 2011 en France, et de 4,3% rien que pour les prêts aux PME et TPE, soit une performance « supérieure à la moyenne de la zone euro ».