Selon les chiffres publiés par la Banque de France, le nombre de dossiers déposés depuis le début de l'année auprès des commissions de surendettement est en hausse de 8,1% à fin septembre par rapport à la même période de 2010.

Au total, 177.207 dossiers ont été déposés de fin décembre 2010 à fin septembre 2011. La progression est plus marquée pour les dossiers considérés comme recevables par les commissions, qui augmentent de 9,1%, à 153.008.

Fin septembre, 726.041 ménages étaient en situation de désendettement, c'est-à-dire qu'ils avaient bénéficié ou étaient sur le point de bénéficier de mesures « destinées à remédier à leur état de surendettement », selon la Banque de France. Cela représente un tassement par rapport à août (+0,1%) et une baisse par rapport à septembre 2010 (-7%).

La baisse s'explique par l'application, début novembre 2010, d'une mesure de la loi Lagarde réduisant la durée d'inscription au Fichier national des incidents de remboursement des crédits aux particuliers (FICP), fichier qui empêche dans les faits le ménage inscrit de souscrire un nouveau crédit.

Plus de 720.000 ménages en désendettement

Autre tendance relevée dans le baromètre du surendettement publié par la Banque de France, la baisse de l'endettement moyen par dossier déposé. La dette moyenne atteignait 36.000 euros pour les dossiers déposés durant le troisième trimestre 2011, en baisse de 19% par rapport à septembre 2010.

Vos projets au meilleur taux grâce à notre comparatif des prêts conso

Les dossiers déposés lors du troisième trimestre comprenaient, en moyenne, 9,2 dettes. L'analyse de la dette moyenne montre que la proportion de dossiers comprenant un ou plusieurs crédits renouvelables est en baisse sensible, de 91% pour le troisième trimestre 2010 à 76% pour le troisième trimestre 2011.