Selon la Fédération bancaire française (FBF), les banques françaises continuent à répondre aux demandes de crédit des petites entreprises à des conditions attractives.

Les représentants des entreprises françaises, inquiets d'un possible resserrement du crédit similaire à celui qui les avait asphyxiées lors de la crise de 2008-2009, ont abordé le sujet avec les banques lors d'une réunion à Bercy. Ces dernières "ont confirmé qu'elles faisaient de leur activité de proximité, notamment en faveur des TPE/PME, une priorité".

"Les banques françaises continuent à répondre aux demandes de crédit à des conditions attractives, inférieures à la moyenne européenne", a assuré la FBF dans un communiqué, évoquant une hausse des encours des crédits aux TPE/PME de 5,9% sur un an à fin juillet. "Toutefois, les conditions de marché ainsi que les perspectives de la croissance économique jouent aussi un rôle déterminant dans la distribution du crédit", a nuancé la fédération.

La Banque de France veille

De son côté, le secrétaire d'Etat chargé des PME, Frédéric Lefebvre, a demandé, lors de cette réunion, "aux représentants de banques de faire du financement des TPE (très petites entreprises) et PME une priorité majeure de leur politique". La Banque de France réalisera désormais tous les trimestres un recensement de l'encours et de la production nouvelle de crédit aux TPE, y compris des crédits de très faible montant (moins de 25.000 euros), indique Bercy dans un communiqué.

Regroupez vos crédits ! Jusqu'à -60% sur les mensualités. Réponse en 48h

Selon un rapport du président de l'Observatoire du financement des entreprises, Gérard Rameix, remis mardi à Frédéric Lefebvre, "la situation financière des TPE s'est globalement améliorée depuis 2009 mais elle est variable selon les entreprises dont beaucoup restent très dépendantes du crédit bancaire".