Les taux des crédits immobiliers ont poursuivi leur hausse durant les premiers jours de janvier, après une première vague en décembre, et d'autres relèvements sont à attendre prochainement mais le mouvement reste modéré.

Société Générale a relevé ses taux en début de mois, tandis que BNP Paribas s'apprête à passer la semaine prochaine, en moyenne, de 3,65% à 3,85% sur 20 ans et que LCL envisage sérieusement une hausse.

Une hausse modérée des taux

« Le début de l'année 2011 s'annonce haussier » pour les taux des crédits immobiliers aux particuliers, selon le courtier en ligne Empruntis, qui anticipe une progression de 0,10 à 0,15 point. « Ce qui se passait en fin d'année continue », observe Joël Boumendil, directeur général du courtier ACE, évoquant les premières hausses de décembre.

Indicateur phare du coût de financement pour les banques, les obligations de l'Etat français (OAT) à 10 ans ont connu un augmentation quasiment continue de leur taux, passé de 2,46% fin août à près de 3,40% aujourd'hui. De ce fait, « une hausse prochaine est plus que probable », indique-t-on chez LCL.

Après avoir atteint un plancher autour de 3,35% (hors assurance) sur 20 ans en novembre, un record historique, le taux moyen pour la même durée devrait donc prochainement se situer autour de 3,80%, voire 3,85%, selon Empruntis. « On ne peut pas parler de hausses significatives », tempère M. Boumendil.

Trouvez le taux le plus bas pour votre projet immobilier !

Pour Philippe Taboret, directeur général adjoint du courtier Cafpi, la stabilisation actuelle du taux de l'obligation d'Etat française devrait induire celle des taux des crédits immobiliers. La phase de stabilisation, marquée par des taux toujours très bas, devrait même se poursuivre jusqu'à la fin du premier semestre, selon lui.