Le rebond « coup de pouce » du Livret A, jusqu'à 1% au lieu du 0,8% attendu, a surpris les assureurs. Et a changé la donne : avec une rémunération nette d'impôt de 1%, le Livret A ringardise une multitude de fonds en euros, le support star et sécurisé de l'assurance vie. Vont-ils réagir ? Et comment ?

24,44 euros. Voici, en moyenne, ce que le Livret A a rapporté à chacun des 56 millions de Français fidèles au « livret rouge » en 2021. Ce maigre bilan sera quasi doublé début janvier prochain, suite à la hausse du taux à 1% à compter du 1er février 2022. Pour un Livret A doté de 10 000 euros, vous toucherez non pas 50 euros d'intérêts annuels mais 95,84 euros d'intérêts en 2022.

Pourquoi le Livret A pose problème aux assureurs

Quel rapport avec l'assurance vie ? Surnommée à raison « couteau suisse de l'épargne », l'assurance vie est à la fois un support permettant d'investir sans risque (sur le fonds en euros), mais aussi de goûter aux performances parfois très satisfaisantes des marchés financiers ou immobiliers (sur les supports en unités de compte), tout en bénéficiant d'une fiscalité douce, et d'un régime spécifique en cas de succession. Certes.

Mais quand il s'agit de donner envie d'ouvrir une assurance vie, en affichant des performances financières, les regards des épargnants se tournent systématiquement vers le fonds en euros. Indémodable support star, pesant encore les trois quarts de l'épargne accumulée sur l'assurance vie, malgré la mise en avant des UC. Or, les rendements des fonds en euros vont pâlir de la comparaison face au 1% net d'impôt du Livret A !

« Un problème de hiérarchie des taux »

Les rendements de l'assurance vie sont annoncés, en moyenne, à un peu plus de 1% pour l'année 2021. Or n'oubliez pas que les intérêts du fonds en euros sont soumis à cotisations sociales (17,2%)... En simplifiant, tout rendement inférieur à 1,2% sur un fonds en euros est moins rentable qu'un Livret A rémunéré à 1% !

Impôts : ce que vos placements vous rapportent vraiment

Problème : l'an passé, à l'heure de dévoiler les rendements 2020, les assureurs et en particulier ceux qui gèrent les assurances vie des banques étaient nombreux à afficher un rendement sous la barre de 1,2% voire de 1%.

« Le relèvement du taux du Livret A pourrait poser un problème de hiérarchie des taux, les rendements de certains produits longs passant en-dessous de celui du Livret A, confirme Philippe Crevel, économiste directeur du Cercle de l'épargne. Après fiscalité, le rendement des fonds euros en 2021 seraient proches de celui du Livret A. »

Le grand écart des taux 2021 : de 0,70% à 2,75%

Un peu plus d'une semaine après l'annonce surprise du rebond du Livret A jusqu'à 1%, le nombre d'assureurs ayant dévoilé ces taux reste restreint. « Il n'y a jamais eu aussi peu de taux de communiqués sur les fonds en euros pour un 19 janvier. C'est historiquement lent à sortir ! », s'étonnait Cyrille Chartier-Kastler, fondateur de Goodvalueformoney.eu, mercredi 19 janvier sur Twitter.

Certains assureurs jouent-ils la montre ? Ont-ils dû revoir leurs taux pour s'adapter au Livret A ? Peut-être. Les meilleurs de la classe n'ont pas attendu : Garance ne va évidemment pas rougir de ses 2,75% nets de frais de gestion. Pas plus que la MACSF, première à dégainer le 6 janvier avec ses 2,10%. L'emblématique association d'épargnants Afer a elle dévoilé un rendement stable à 1,70%. Que des bonnes nouvelles.

Mais le taux de base servi chez Apicil est de 0,70%, à la Société Générale de 0,75%, chez AG2R La Mondiale de 0,76%, ou encore chez Axa de 0,90%...

Assurance vie : tous les taux 2021, du meilleur au pire

Une comparaison inévitable en 2022

Tous les rendements cités ci-dessus valent pour l'année écoulée, 2021. Une année lors de laquelle le Livret A ne rapportait que 0,5% malgré une inflation galopante à 2,8%. Mais, d'un point de vue marketing, l'annonce du taux 2021, pour un assureur, conditionne l'année 2022. Bernard Le Bras, président du directoire de Suravenir, ne le cache pas à l'occasion d'un entretien accordé à MoneyVox : « Nous, assureurs, n'avions pas imaginé que le Livret A remonterait à un tel niveau. Il y a forcément une part de décision politique. Cela change surtout la donne pour les réseaux bancaires : sur les assurances vie distribuées en agence, le fonds en euros subit la concurrence du Livret A. » Suravenir a revu à la hausse les rendements de son réseau bancaire (Crédit Mutuel Arkéa) pour l'année 2021.

Néobanques : les offres les moins chères pour maîtriser votre budget

De nombreux groupes bancaires manquent encore à l'appel du palmarès 2021 des taux de l'assurance vie : Crédit Agricole, LCL, Crédit Mutuel Alliance fédérale, Crédit du Nord, CIC, Caisse d'Epargne, Banque Populaire et BNP Paribas. Le rebond du taux du Livret A à compter de février 2022 va-t-il les forcer à modérer la baisse ? C'est l'avis de Cyril Blesson, associé au sein du cabinet Pair Conseil : « Cela a joué dans les arbitrages des compagnies d'assurance. Pour éviter que la rémunération des fonds euros soit plus faible que celle du Livret A, elles limitent la casse. Elles ont fait attention à ce que le taux des fonds euros ne diminue pas trop. Ces derniers restent le produit d'appel pour commercialiser des unités de compte plus intéressantes pour les assureurs. »

Les leviers à leurs dispositions pour limiter la chute

Outre une adaptation de leur gestion financière, les assureurs ont une arme pour réagir : la provision pour participation aux bénéfices (PPB). Cette « réserve de richesse », mise de côté chaque année, doit obligatoirement revenir aux assurés 8 ans après cette mise en provision. Mais les assureurs l'ont doté de plus en plus abondemment ces dernières années.

Le site spécialisée Goodvalueformoney.eu fait un relevé scrupuleux de cette mise en réserve. Bilan à fin 2020 : « Située à 62 milliards d'euros fin 2019, la provision pour participation aux bénéfices (PPB) de l'assurance-vie s'est accrue de 3 milliards d'euros en 2020 en se hissant à 65 milliards d'euros. (...) Les réserves globales existantes dans les fonds en euros fin 2020 sont évaluées à 173 milliards d'euros correspondant à 12,1% de rendement en réserve. Le secteur a de quoi absorber des chocs éventuels sur les marchés et faire face à une possible remontée progressive des taux d'intérêts. »

Traduction : si nécessaire, les assureurs ont largement les moyens de suivre un rebond des taux et une remontée du rendement du Livret A. « Le relèvement du taux du Livret A peut inciter les compagnies d'assurances à puiser dans leurs réserves pour atténuer la baisse en cours depuis plusieurs années », appuie Philippe Crevel.

Match retour dans 1 an ?

L'assureur Bernard Le Bras (Suravenir) confirme ce possible recours à la si riche PPB des compagnies d'assurance vie françaises : « Il faudra analyser la collecte de l'assurance vie en 2022. L'année pourrait être difficile », explique-t-il, notamment à cause de la concurrence du Livret A voire du LEP à 2,2%. « A la fin de l'année, la question se posera. La PPB est faite pour cela : pour que les fonds en euros restent compétitifs en cas de remontée des taux. » En attendant la saison des « taux 2022 », celle des « taux 2021 » n'est pas encore close et elle pourrait finalement réserver quelques bonnes surprises aux épargnants. Grâce au Livret A.

Le Livret A, compagnon idéal de votre épargne de précaution

Le fonds en euros a beau être un support financier censé vous empêcher de perdre de l'argent : il ne peut pas totalement rivaliser avec le Livret A (ou le LEP) sur la liquidité. C'est-à-dire la rapidité avec laquelle vous pouvez piocher dedans : un clic suffit pour virer de l'argent de votre livret A vers un compte courant, quand 2 à 3 jours minimum sont nécessaires pour le fonds en euros de l'assurance vie, malgré les nets progrès des assureurs sur ce point.

Par ailleurs, avec les intérêts calculés par quinzaines (pour simplifier tous les 15 jours), le Livret A vous permet de réaliser des allers-retours sans perdre trop d'intérêts. Alors que, pour le fonds en euros, tout dépend de l'assureur : certains calculent vos intérêts annuels au prorata du temps passé sur le fonds, d'autres sanctionnent les allers-retours en appliquant un taux minimum aux sommes qui n'ont transité que quelques mois. Bref : l'assurance vie reste synonyme de moyen terme quand le Livret A est synonyme de court terme.

Ultime conseil, pour l'épargne de précaution : en général, 3 mois de revenus accumulé sur votre Livret A suffisent. Au-delà, vous pouvez penser à d'autres placements, dont l'assurance vie.

Fin de mois difficile : faut-il piocher dans votre Livret A ou payer votre découvert ?