Plan du site Rechercher

Assurance vie : les bonnes surprises des taux 2019

Un taux en feu
© Sergey Nivens - Fotolia.com

Les fonds en euros de l’assurance vie sont morts ? Pas encore. Du moins, pas tous. Annoncée comme extrêmement défavorable aux épargnants, la saison des taux 2019 de l’assurance vie cache 5 bonnes voire très bonnes surprises.

Un fonds numéro 1 à 3,15% !

3,15%, net de frais de gestion. Alors que les taux de la BCE et des emprunts d’Etat naviguent durablement à zéro voire en-dessous, obtenir un rendement de plus de 3% sur un fonds promettant une garantie en capital a tout de l’aubaine ! Sauf surprise de dernière minute, le fonds Sécurité Target Euro va truster la première place de tous les podiums de l’assurance vie jusqu’à la prochaine saison d’annonces de rendement, grâce à son 3,15% servi en 2019. Une performance due à la stratégie de gestion très dynamique de ce fonds, investi en partie sur les dérivés.

Le bémol : l’inconstance de ses performances (4,05% en 2017, 0% en 2018 et donc 3,15% en 2019), et les importantes contraintes d’accès. Pour réussir à obtenir de telles performances, l’assureur et son distributeur partenaire (Primonial) ont mis en place un fonds (Euro Tremplin) servant de support d’attente, car la fenêtre d’investissement sur Sécurité Target Euro ne s’ouvre qu’un fois par an, avec le Nouvel An.

Fiche d’identité : Sécurité Target Euro, disponible sur le contrat Target+, géré par Oradéa Vie et Primonial. Frais d’entrée de 5% « négociables ».

Une valeur sûre à 2,80%

Dans la même catégorie des fonds dynamiques et immobiliers, perles rares à l’accès limité, le contrat Sérénipierre permet d’investir sur Sécurité Pierre Euro. Investi très majoritairement dans l’immobilier, cet ex numéro 1 du palmarès a l’avantage de la constance au plus haut niveau : 4,15% en 2013, 4,05% en 2014, 4% en 2015, 3,60% en 2016, 3,40% en 2017, 3,20% en 2018 et donc 2,80% en 2019 (1). Une baisse notable, certes, mais pas de véritable dégringolade.

Le bémol : des conditions d’accès extrêmement restrictives ! Au-delà du ticket d’entrée élevé sur le contrat (10 000 euros), seuls 35% d’un versement effectué sur le contrat Sérénipierre peuvent être orientés vers le fonds « star » Sécurité Pierre Euro.

Fiche d’identité : Sécurité Pierre Euro, disponible sur le contrat Sérénipierre, géré par Suravenir et Primonial. Frais d’entrée de 5% « négociables ».

Un fonds à 3% accessible sans aucune condition

Miser 100% d’un versement en assurance vie sur un fonds à capital garanti rémunéré à 3%, nets de frais de gestion ? Cette promesse semble appartenir au passé. Et pourtant : c’est ce que propose la mutuelle Garance ! Le fonds en euros du contrat multisupports Garance Epargne a servi un rendement de 3,10% en 2018, et donc de 3% en 2019. Une performance notamment due à une poche d’actions (17% du fonds) conséquente pour un « fonds en euros classique ».

Le bémol : lancé en mars 2018 auprès du grand public, le contrat Garance Epargne bénéficie probablement, à ce stade, de sa petite taille (75,6 millions d’euros d'encours) à l’échelle de l’assurance vie (près de 1 800 milliards d’euros au total en France). Les « petites » mutuelles MIF ou Ampli Mutuelle ont ces dernières années occupé ponctuellement le podium des performances des fonds en euros, avant de rentrer dans le rang, même si elles se maintiennent toujours nettement au-dessus de la moyenne du marché.

Fiche d’identité : Actif Général Garance, disponible sur le contrat Garance Epargne. Frais de versement de 3% « négociables ».

Une assurance vie 100% sans risque à 2,20%

Dynavie est un contrat d’assurance vie monosupport. Bref : 100% fonds en euros, sans aucun support en unités de compte. Une exception dans un marché où même les mutuelles déclinent désormais leurs ex assurances vie monosupport en version multisupports. Et ce contrat monosupport rapporte 2,20% à ses adhérents au titre de l’année 2019 !

Le bémol : Monceau Assurances revendique une « gestion financière atypique ». Ainsi le fonds de Dynavie est investi à environ 20% en actions et 9% en immobilier. Et l’assureur mutualiste se distingue par un choix fort : l’absence totale de provision pour participation aux bénéfices, cette « réserve » permettant aux assureurs de lisser les rendements sur le moyen ou long terme, en ponctionnant une partie de la rémunération annuelle. Contrepartie de ce choix atypique : un rendement plus variable, Dynavie ayant servi du 2,50% en 2016, 2,80% en 2017, 1,50% en 2018 et donc 2,20% en 2019.

Fiche d’identité : contrat monosupport Dynavie. Frais sur versement maximum de 2%.

Des contrats en ligne qui évitent la catastrophe

Certes, la baisse de rendement est prononcée : -0,40 point sur l’ensemble des performances servies en 2019 par l’assureur Suravenir par rapport à 2018 ! Mais le discours tenu par le président du directoire de Suravenir, Bernard Le Bras, pouvait augurer d’une chute plus vertigineuse. Résultat, sur le marché de l’assurance vie en ligne, dont le principal atout reste les frais réduits et l’absence de frais sur versements, les fonds de Suravenir restent les mieux-disants (d'une courte tête devant Spirica) : 1,60% sur le fonds « classique » Suravenir Rendement et 2,40% sur le fonds « diversifié » Suravenir Opportunités pour la rémunération de l’année 2019.

Le bémol : s’ils affichent toujours des rémunérations attractives, ces deux fonds en euros sont plus difficiles d’accès en 2020 : Suravenir vient de mettre en place une condition d’investissement à 30% en UC pour pouvoir verser sur Suravenir Rendement, et même à 50% d’UC pour accéder à Suravenir Opportunités.

Fiche d’identité : fonds Suravenir Rendement et Suravenir Opportunités présents sur Fortuneo Vie, M Retraite Vie, Digital Vie, Linxea Avenir, Puissance Avenir, Mes-placements Retraite… Frais d’entrée à 0%.

Voir aussi notre comparatif de contrats d’assurance vie

(1) Toutes les performances citées dans cet articles sont nettes de frais de gestion. Et donc hors fiscalité et hors prélèvements sociaux.

Partager cet article :

© MoneyVox / BL / Janvier 2020

https://www.moneyvox.fr/actu/MoneyVox