psa
Plan du site Rechercher

Matmut : un bénéfice net en hausse de 43,5% grâce à l'assurance-vie et la santé

  • MoneyVox avec AFP
  • ,
Logo de la Matmut
DR

L'assureur mutualiste Matmut a vu son bénéfice net bondir de 43,5% en 2014, à 82 millions d'euros, soutenu notamment par la bonne performance de ses placements financiers et une activité dynamique en vie et en santé.

Matmut, qui est membre de la société de groupe d'assurance mutuelle (Sgam) Sferen, a enregistré une augmentation de 4,6% de ses cotisations perçues, à 1,94 milliard d'euros. En dommages, cœur de métier du groupe, l'année a été stable, tandis que l'assurance de personnes a connu une très bonne année, souligne le groupe. En assurance-vie, la collecte nette a bondi de 99%, à 97 millions d'euros. En santé, les cotisations ont progressé de 18,4% à 64 millions d'euros.

La sinistralité a été similaire à 2013, avec une baisse des petits sinistres (accidents de la route, vols -14%, incendie-10%) mais des événements climatiques assez violents, qui ont coûté 132 millions d'euros à l'assureur, a détaillé Nicolas Gomart, devenu début avril directeur général du groupe. L'épisode de grêle en région parisienne survenu en mai 2014 a coûté à lui seul 70 millions d'euros, a-t-il souligné.

La baisse des taux et la prise en charge par les assureurs de la revalorisation des rentes, pour laquelle de nombreuses Cours d'appel ajoutent désormais l'inflation future aux indemnités versées aux victimes, pèsent sur la sinistralité, estime-t-il.

Nouvelle organisation avec la Macif présentée après l'été

Le président Daniel Havis a indiqué de son côté travailler à la nouvelle construction de Sferen avec la Macif, après le départ l'an dernier de la Maif. « La machine est très bien relancée », a-t-il indiqué, précisant que la nouvelle organisation serait présentée après l'été. En ce qui concerne la situation de MutRe, réassureur français des mutuelles de santé dont Matmut est actionnaire aux côtés de Scor et d'un bloc de mutuelles de la Fédération nationale de la Mutualité française, Daniel Havis a indiqué que le groupe était toujours vendeur de sa participation, si elle trouvait preneur.

Interrogés sur une enquête du mensuel 60 millions de consommateurs indiquant que la Matmut demandait à ses experts d'orienter les assurés vers des réparateurs agréés, ce qui contrecarre la loi Hamon, les dirigeants ont répondu qu'aucune consigne n'avait été donnée en ce sens.

Loi Hamon : 5 à 10% des résiliations

Sur la loi Hamon, qui a facilité la résiliation d'assurances, Nicolas Gomart a indiqué qu'elle avait un impact limité pour le groupe, représentant 5 à 10% des résiliations, ce qui s'équilibre avec les nouveaux contrats.

Partager cet article :
Par la rédaction avec AFP

Reproduction interdite.

https://www.moneyvox.fr/actu/MoneyVox