La déclaration, c’est fait ! Maintenant, il vous reste à attendre les avis, payer ou vous faire rembourser, voire à corriger, si besoin. Le pense-bête des échéances à venir, pour anticiper les sorties ou entrées d’argent fiscales en plein cœur de l’été 2021.

30 juin

Oups ! Les dates limites de la déclaration de revenus sont dépassées, quel que soit votre département… mais vous vous rendez compte que vous avez oublié de réclamer un crédit d’impôt ? Ou que vous vous êtes trompé dans la manière de remplir certains revenus ? Ou vous vous êtes contenté de regarder votre déclaration automatique d’un œil avant de vous rendre compte que vous aviez le droit à une réduction ? En cas d’erreur ou d’omission, mieux vaut prévenir que guérir. Plus vous réagissez rapidement, moins les pénalités de retard seront importantes (voire inexistantes).

Bonne nouvelle : dans votre espace personnel sur impots.gouv.fr, vous pouvez encore cliquer sur « Accéder à la déclaration en ligne » puis sur « Corriger » jusqu’à la fin du mois de juin. A savoir : la Direction générale des finances publiques (DGFiP) effectuera une « taxation corrective ». Attendez-vous alors à recevoir un second avis d’imposition, rectifié, après le premier.

Lire aussi : Ce que vous avez intérêt à modifier sur votre déclaration, même après la date limite

20 juillet et 6 août

Besoin d’un petit coup de pouce financier avant de partir en vacances ? Si vous faites partie des foyers devant profiter d’un remboursement, vous le recevrez le mardi 20 juillet ou le vendredi 6 août. Pour savoir si vous êtes concerné, il faut soit vous remémorer les montants annoncés dans le « détail du calcul » de fin de déclaration, soit consulter l’ASDIR (avis de situation déclarative à l’impôt sur le revenu) disponible pour la quasi-totalité des foyers déclarant en ligne dans l’espace « Documents » sur impots.gouv.fr.

Pourquoi le fisc vous annonce ce « montant qui sera remboursé » ? Car vous avez déjà été prélevé à la source courant 2020 sur les revenus 2020. Vous venez de déclarer précisément vos revenus mais aussi vos charges 2020 : après avoir affiné son calcul, la DGFiP rembourse ainsi ce qu’elle a prélevé en trop l’an passé. Près de 15 millions de foyers fiscaux devraient ainsi recevoir un virement bancaire provenant de « DGFiP Finances publiques » le 20 juillet ou le 6 août pour restituer ce trop-perçu.

Impôts 2021 : quand le fisc va-t-il vous rembourser le trop-payé ?

26 juillet

Lundi 26 juillet, c’est le coup d’envoi de la mise à disposition des avis d’imposition 2021 justement pour ceux qui vont toucher un remboursement ou qui n’ont rien à payer. La mise à disposition sur impots.gouv.fr s’échelonnera ensuite jusqu’au 6 août, y compris pour ceux qui doivent régler un solde d’impôt. Si vous avez choisi de conserver l’avis papier, en revanche, l’envoi sera plus progressif, l’échéancier allant jusqu’au mardi 7 septembre.

Votre avis arrivera dans votre espace Particulier sur Internet...Si vous avez choisi de conserver un avis papier, il sera dans votre boîte aux lettres...
Si vous bénéficiez d'un remboursementEntre le 26 juillet et le 6 août 2021Entre le 30 juillet et le 7 septembre 2021
Si vous n'avez (plus) aucun montant à payerEntre le 4 août et 7 septembre 2021
Si vous avez un montant à payerEntre le 30 juillet et le 6 août 2021Entre le 5 août et le 1er septembre 2021

Avis d'imposition 2021 : quand sera-t-il disponible ?

4 août

Le formulaire de déclaration en ligne « initial » ferme le 30 juin, comme indiqué plus haut. La DGFiP rouvre ensuite, suite à la distribution des avis, une rubrique dédiée à la correction sur votre espace particulier sur impots.gouv.fr. La réception de l’avis d’imposition permet en effet de mettre l’accent sur d’éventuels erreurs ou omissions. L’outil de correction, « Corriger ma déclaration en ligne », sera disponible du mercredi 4 août jusqu’à la mi-décembre, comme l’a confirmé la DGFiP à MoneyVox.

Vos projets au meilleur taux grâce à notre comparatif des prêts conso

En cas d’erreur, l’administration fiscale est plus clémente avec ceux qui corrigent spontanément. S’il s’agit de revenus oubliés, vous risquez des intérêts de retard (0,20% par mois), lesquels sont réduits de moitié si vous corrigez avant que la DGFiP ne s’aperçoive elle-même de l’erreur.

Impôt sur le revenu : comment corriger votre déclaration

15 septembre

Le mercredi 15 septembre est l’échéance officielle pour régulariser le « montant restant à payer » de l’impôt sur le revenu, ou encore pour régler l’impôt sur la fortune immobilière (IFI) pour les contribuables concernés. Dans les faits, dans le cadre du prélèvement à la source, le paiement du solde à régler est « impérativement » effectué « par prélèvement ». L'échéance du 15 septembre (ou du 20 septembre pour un paiement en ligne) ne concerne donc que ceux qui ont refusé de communiquer leur RIB au fisc.

Le prélèvement du montant restant à payer sera effectué sur le compte bancaire que vous avez renseigné à la DGFiP le lundi 27 septembre 2021. Ce prélèvement sera effectué en une fois tant qu’il est inférieur à 300 euros. Si le solde dépasse ce seuil, la transaction est automatiquement échelonnée sur 4 mois : septembre, octobre, novembre et décembre. Ce prélèvement est opéré par « DIRECTION GENERALE DES FINANCES PUBLIQUES », et l’intitulé est « SOLDE IMPOT REVENUS 2020 N DE FACTURE XXX ».

Et aussi…

  • Le 30 juin, c’est aussi la date limite pour éviter un paiement en une fois – à l’automne – de votre taxe foncière (voire de la taxe d’habitation si vous en êtes encore redevable). D’ici là, vous pouvez réclamer la mensualisation. Demandée tardivement, cette mensualisation s'étale sur 4 mois (juillet, août, septembre et octobre).

Impôts locaux : vous avez jusqu'au 30 juin pour éviter un paiement en une fois

  • Le jeudi 1er juillet, c'est l'ultime délai pour mettre à jour vos coordonnées bancaires sur impots.gouv.fr pour recevoir le remboursement du trop-perçu (26 juillet ou 6 août) sur le bon compte bancaire.
  • En cas de solde à payer, vous avez jusqu'au lundi 13 septembre inclus pour mettre à jour vos coordonnées bancaires, afin de vous assurer que le prélèvement soit opéré sur le compte adéquat.