La construction de logements est revenue ces derniers mois au-dessus de son niveau d'avant la crise sanitaire en France, une évolution qui s'explique par un bond des maisons neuves, selon des chiffres publiés mardi par le gouvernement.

Entre mars et mai, 99 500 logements ont commencé à être construits en France et 109 300 futurs logements ont obtenu leurs permis de construire, selon les données du ministère de la Transition énergétique, dont dépend le Logement.

Dans les deux cas, c'est un bond de plus de moitié par rapport à un an plus tôt. Mais cette comparaison n'est guère parlante, puisqu'en 2020 la même période avait été marquée par l'instauration du premier confinement lié à la crise sanitaire, ce qui avait bloqué constructions comme démarches d'autorisation.

Niveau supérieur à l'avant-crise

Néanmoins, en comparant à la même période de 2019, ces indicateurs restent en hausse : +1,5% pour les permis de construire, +5,9% pour les mises en chantier. Leur niveau est donc supérieur à l'avant-crise sanitaire.

Mais ce paysage est constrasté selon les types de logements. Par rapport à l'avant-crise, le nombre de nouvelles maisons bondit ainsi de plus de 15%, à 51.500, alors que le nombre de logements en immeubles chute de quelque 10%, à 49.900.

Économisez sur les frais et gagnez jusqu'à 400 € grâce à notre comparatif des assurances vie

Ce chiffre ne prend pas en compte les logements dans des résidences avec services (étudiantes, seniors) qui restent à peu près stables sur deux ans.

Immobilier neuf : avec la flambée des prix, faut-il repousser votre projet ?