La ville lumière séduit toujours autant les grosses fortunes en dépit du contexte économique morose. Les transactions à 25 000 euros du m2 vont se multiplier en 2021.

L’immobilier de luxe à Paris ne connaît pas la crise. C’est ce qui ressort du rapport publié ce jeudi par Barnes, le spécialiste du marché haut-de-gamme. La capitale qui comptait 4 670 familles avec un patrimoine supérieur à 25 millions d’euros en 2020 va continuer à en attirer encore plus cette année après une hausse de 18% sur un an. Il s'agit de la plus forte progression parmi les 10 villes au monde qui concentrent le plus d’ultra-riches.

« Malgré les turbulences rencontrées en 2020 par toutes les capitales mondiales, Paris a maintenu le cap sur le plan immobilier, avec des prix et des volumes de transaction qui se sont globalement maintenus, expliquent les auteurs de l’étude. Son offre immobilière de grande qualité dans la quasi-totalité de ses arrondissements fait de Paris un cas à part sur la carte des grandes métropoles internationales. En effet, même ses quartiers les moins chers proposent des immeubles en pierre de taille typiquement parisiens, issus des travaux menés par le baron Haussmann au XIXe siècle. L’année 2020 a montré la solidité de son marché, marqué par une demande toujours supérieure à l’offre. »

Des transactions dont la valeur s'envole

Résultat, le montant des transactions s’envole. En moyenne, elle atteignait environ 535 000 euros, devant New York ! Mais un niveau qui reste deux fois plus élevé à Hong Kong, la ville où le prix moyen pour un achat immobilier est le plus élevé au monde. « Paris a retrouvé sa place en tant que plaque tournante, à égalité avec Londres. Elle verra en 2021 le retour des fortunes américaines issues de la tech », prédit ainsi Tony Van Hagen, avocat international, spécialiste de l’immobilier en France.

Avez-vous le profil pour acheter à Paris ?

Si, par le passé, l’immobilier de prestige s’est concentré sur les VIIIe et XVIe arrondissements pour la rive droite de la Seine et les VIe et VIIe pour la rive gauche, son centre de gravité s’est rééquilibré vers les arrondissements plus animés du centre et de l’est (Ier, IIe , IIIe , IVe , IXe , XIe , XIIe , et XVIIIe ). « Le Marais est aujourd’hui l’arrondissement le plus recherché par les jeunes acheteurs souhaitant habiter un Paris à la fois authentique et branché. Il sera très difficile d’y trouver un bien en bon état à moins de 16 000 euros par m2 », souligne Barnes. Mais les prix peuvent grimper plus haut pour des biens clés en mains, aux normes internationales en matière de prestations (terrasses, jardin…), de services (conciergerie…), de sécurité (gardien, système de surveillance…). Pour des biens d’exception, il n’est pas rare d’atteindre les 25 000 euros du m2.

Retraite : épargnez en payant moins d'impôts. 10 contrats comparés

Un engouement qui ne serait pas près de se démentir selon Barnes. Le spécialiste du haut-de-gamme pointe le développement du Grand Paris avec son réseau de transport en commun modernisé et favorisant les circulations douces, les JO de 2024 et les perspectives économiques rassurantes. « La réélection en 2020 de la maire sortante, Anne Hidalgo, alliée à une coalition écologiste, semble marquer un tournant vers une ville toujours plus piétonne, ce qui ne devrait pas déplaire aux touristes », explique Barnes.

Voir le comparateur partenaire pour trouver les meilleurs taux immobiliers