Depuis un arrêté pris fin septembre par le gouvernement dans le cadre du plan de sobriété énergétique, le signal envoyé aux ballons d'eau chaude entre 12 et 14 heures peut être désactivé à distance via le compteur Linky. Objectif : limiter la consommation électrique sur un créneau déjà bien utilisé.

L'affaire avait fait grand bruit début octobre. A l'heure où s'échafaudaient les pires scénarios à l'approche de l'hiver, un arrêté publié au Journal officiel permettait à Enedis de « désactiver le signal » électrique de 5 millions de clients en heures pleines/heures creuses via les compteurs Linky. Après une phase de flottement, l'information avait été précisée : il ne s'agit pas de couper le courant, mais de repousser la période de chauffe des ballons d'eau chaude sur les heures creuses de la nuit.

Cette suspension temporaire et très encadrée intervient dans le but de limiter le risque de coupures d'électricité lors du pic de consommation de 12h à 14h, précisait aussi le distributeur d'électricité Enedis à MoneyVox. Le client visé par cette procédure doit d'ailleurs être informé en amont, au minimum une semaine avant la date effective de la coupure.

« L'expérimentation a fait toutes ses preuves »

Cette possibilité technique, qui a débuté le 15 octobre, a déjà porté ses fruits selon Enedis, cité par Le Parisien. « Après un mois et demi, l'expérimentation visant à réduire la pointe de midi a donc fait toutes ses preuves et est un succès, explique Thierry Sudret, le directeur Exploitation et systèmes d'Enedis au quotidien ce mercredi. Cela nous a permis d'économiser 2 400 mégawatts (MW) de puissance », soit la consommation de 2,4 millions de Français. En cas de besoin urgent d'eau chaude, ce dispositif n'empêche pas la mise en marche forcée du ballon. Un interrupteur qu'il faut alors repositionner après usage pour éviter que le ballon ne fonctionne ensuite en heures pleines et plombe les factures suivantes.

Électricité, gaz : réduisez votre facture avec notre comparateur en ligne

Une réussite qui conduit les experts à s'interroger sur le futur positionnement des heures creuses dans la journée dans les prochains contrats. Si elle est déjà de moins en moins attribuée, la plage horaire en journée pourrait purement et simplement disparaître à terme.

Une mesure du plan de sobriété du gouvernement

La possible désactivation du signal électrique est possible jusqu'au 15 mai 2023. Cette mesure s'inscrit dans le plan de sobriété énergétique du gouvernement au même titre que la promotion de l'offre d'effacement tarifaire Tempo ou du site d'information EcoWatt. Selon RTE, le gestionnaire du réseau électrique, les risques de tension sur le réseau électrique se situent le matin entre 8h et 13h et le soir entre 18h et 20h, notamment pendant la période de vigilance principalement en novembre et en décembre.

A noter que le tarif réglementé de l'électricité va augmenter de 15% au 1er février 2023 après avoir été contenu à 4% depuis octobre 2021 par le gouvernement de Jean Castex puis d'Elisabeth Borne.