Hausse des prix du marché de l'énergie, multiplications des appareils électroniques, développement du télétravail ou encore fortes chaleurs estivales... Les raisons de s'inquiéter d'une augmentation importante des factures d'électricité dans les prochaines mois sont nombreuses. Des gestes simples peuvent en atténuer la portée.

La hausse du prix des tarifs réglementés de l'électricité a été contenue par le gouvernement à 4%, au moins jusqu'à fin 2022. Mais cette stabilité est artificielle puisque la Commission de régulation de l'énergie (CRE) avait estimé la hausse réelle à environ 35%, début 2022. Certains opérateurs alternatifs ont même fait exploser les factures de leurs clients dans des proportions bien supérieures. Une situation qui pourrait devenir réalité pour tous dès le mois de février 2023 sur fond de pénurie liée au conflit en Ukraine. Alors pour prendre dès aujourd'hui de bonnes habitudes, l'Agence de la transition écologique (Ademe) livre ses conseils pour modérer sa consommation.

A votre domicile, veillez à éteindre les appareils électriques que vous n'utilisez pas ! Selon l'Ademe, dans un foyer il en existe 99 en moyenne quand les habitants en imaginent seulement 34. Résultat, ces consommations représentent jusqu'à 15% de la facture d'électricité annuelle hors chauffage et eau chaude, soit environ 100 euros.

Electricité : ces 2 options pour faire baisser durablement les prix

Pour se simplifier la vie, l'organisme d'Etat conseille de multiplier les multiprises pour brancher au même endroit la télé, la box et le chargeur de l'ordinateur portable ou le trio cafetière, bouilloire, robots ménagers par exemple ou d'utiliser une prise programmable pour automatiser la mise en marche et l'arrêt de vos appareils électriques.

Moduler son chauffe-eau

Souvent décriés, les contrats heures pleines heures creuses pour l'usage des appareils électroménagers notamment peuvent s'avérer rentables au-delà de 50% en heures creuses. Selon 60 millions de consommateurs, la majorité des abonnés à ces offres tournent autour de 40% d'usage creux et perdent annuellement 50 euros. Le conseiller énergie Hello Watt recommande aussi de moduler son chauffe-eau avec une température maximum de 60 degrés. Un procédé qui permet de baisser sa consommation électrique de 20% par an. Sur ce point précis, l'Ademe rappelle les vertues des douches courtes et de la position « froide » pour les robinets, notamment quand ceux-ci ne sont pas utilisés.

Vos projets au meilleur taux grâce à notre comparatif des prêts conso

Autres liste de conseils du quotidien : quand vous cuisinez, mettez un couvercle sur les casseroles et les poêles pour consommer 25% d'énergie en moins, coupez les plaques électriques un peu avant la fin de la cuisson, démarrez le nettoyage par pyrolyse après une cuisson au four ou encore laissez refroidir les plats avant de les mettre au réfrigérateur.

En été et en hiver comment réguler la chaleur ?

Côté chauffage électrique, évalué à 750 euros par an en moyenne pour une maison et à 300 euros en appartement, l'Ademe délivre d'autres conseils, qui s'apparentent plutôt à du bon sens en hiver comme en été.

Prix de l'électricité : devez-vous miser sur les panneaux solaires pour faire des économies ?

Outre le thermostat centralisé, pour une courte absence, mieux vaut réduire la température de quelques degrés. Et en cas d'absence prolongée, même l'hiver, utiliser le mode hors gel. Enfin, pour conserver la chaleur produite et éviter de sur-utiliser ses radiateurs, il est conseillé de fermer les volets et/ou les rideaux la nuit, d'éviter de placer des meubles ou des rideaux devant les radiateurs, ou d'y faire sécher du linge, pour que la chaleur circule bien.

En période de forte chaleur, les ventilateurs, les climatiseurs, les réfrigérateurs et les congélateurs tournent à plein régime, tout comme le compteur électrique. Plüm énergie, un fournisseur alternatif d'énergie renouvelable issue de productions françaises, conseille de préférer un ventilateur à un climatiseur par exemple. En effet, selon l'Ademe, l'utilisation d'un climatiseur, même récent, alourdit la facture de 130 euros pour un mois d'utilisation.

FAITES DES ÉCONOMIES SUR VOTRE FACTURE D'ÉNERGIE