Le groupe Crédit Agricole accapare près de 35% du marché du prêt immobilier, selon les données publiées par le gendarme bancaire. Et la banque verte continue à progresser sur ce marché hautement stratégique. En rassemblant les groupes Crédit Agricole, BPCE et Crédit Mutuel, les banques mutualistes pèsent 8 crédits immobiliers sur 10.

La photo date certes de l'été 2021... Mais les rapports de force entre les grandes banques sont tels sur le marché du crédit immobilier qu'ils sont sûrement très proches en cet été 2022. Et ce malgré les fortes tensions actuelles, avec des taux qui grimpent en flèche et des seuils de l'usure (le maximum auquel les banques peuvent prêter aux particuliers) qui évoluent bien moins rapidement.

Crédit immobilier : à quoi doit-on s'attendre pour la rentrée ?

« Les banques françaises concentrent la quasi-totalité des encours de crédits à l'habitat distribués en France et les trois groupes mutualistes [Crédit Agricole, Banque Populaire-Caisse d'Epargne et Crédit Mutuel, NDLR] représentent plus des trois-quarts du marché. » Ce constat, dressé par l'Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR) en 2020, n'a pas bougé d'un iota ! L'ACPR a publié l'édition 2021 de son étude annuelle sur le crédit immobilier (1) au cœur de l'été, et les rapports de force restent quasi inchangés.

Les trois groupes mutualistes ne laissent donc que des miettes à BNP Paribas et à la Société Générale : moins de 10% du marché du prêt immobilier chacun. Et, parmi les groupes mutualistes, c'est le Crédit Agricole qui tire sans ambiguïté son épingle du jeu, avec 34,9% de prêts en cours de remboursement. Une précision tout de même : l'ACPR livre les parts de marché des groupes bancaires, et non des enseignes. Le « groupe Crédit Agricole » englobe donc les caisses régionales de la banque verte, mais aussi LCL ou BforBank. Le « groupe Crédit Mutuel » et ses 15,9% de parts de marché englobe lui les deux groupes « cousins » Alliance fédérale et Arkéa, ainsi que le CIC. Et BPCE rassemble non seulement la Caisse d'Epargne et la Banque Populaire mais aussi le Crédit Coopératif.

Découvrez les meilleures cartes bancaires gratuites grâce à notre comparatif

Les seules banques à gagner des parts de marché

L'assise du Crédit Agricole n'est en outre pas prête d'être contestée. Selon l'ACPR, en 2021, le groupe Crédit Agricole a une nouvelle fois gagné des parts de marché : +0,2 point de pourcentage supplémentaires. Les groupes BPCE et Crédit Mutuel progressent au même rythme sur un an. Et La Banque Postale grignotte 0,1 point.

Comment expliquer cette assise du Crédit Agricole ? Le régulateur bancaire ne livre pas d'éléments d'explication, même si cela traduit probablement une politique commerciale agressive, partout en France, sur les taux des prêts immobiliers. Le crédit à l'habitat est un produit d'appel stratégique pour les banques, car cela permet de fidéliser des clients pendant plusieurs années, et de les inciter à souscrire d'autres produits annexes (livrets, assurances, comptes pour les enfants, etc.).

Domiciliation bancaire, assurance habitation... Ce que les banques peuvent vous imposer (ou non) lors d'un crédit immobilier

Parts de marché des groupes bancaires sur le crédit immobilier

  1. Crédit Agricole : 34,9% des encours
  2. Banque Populaire – Caisse d'Epargne (BPCE) : 27,6%
  3. Crédit Mutuel : 15,9%
  4. BNP Paribas : 8,9%
  5. Société Générale : 8,2%
  6. La Banque Postale : 1,9%
  7. L'ensemble des banques étrangères : 2,2%
  8. Autres banques françaises : 0,3%

Source : ACPR, parts de marché calculées sur la base des encours de crédits immobiliers au 30 juin 2021.

Comparez les taux immo