Crédit immobilier : au Smic, vous pouvez emprunter 100 000 euros

Des clés et des maisons
© graja - Fotolia.com

Entre 2010 et 2020, la capacité d’emprunt d’un salarié au Smic a augmenté de 50%, à près de 100 000 euros sur 25 ans. Mais cela ne signifie pas nécessairement qu’il peut acheter un logement plus grand…

Un salarié rémunéré au salaire minimum de croissance (Smic) peut désormais emprunter 99 411 euros sur 25 ans, d’après une étude du courtier Vousfinancer parue ce vendredi, contre 66 367 euros en 2010. En 2020, les banques acceptent donc de lui prêter 50% de plus qu’il y a 10 ans. Que s’est-il passé entre temps ?

Revalorisé chaque année avec l’inflation, le Smic a progressé de 15% depuis 2010, passant de 8,86 euros bruts de l’heure à 10,15 euros depuis le 1er janvier. De 1 056 euros nets par mois en 2010, un salarié au Smic touche désormais 1 219 euros. De quoi lui permettre de rembourser une mensualité de crédit un peu plus importante. Mais, comme le souligne le courtier immobilier, c’est avant tout la chute des taux d’intérêt qui est à l’origine de l’augmentation de sa capacité d’emprunt. Il peut espérer s’endetter à moins de 1,60% sur 25 ans en moyenne, contre 4% hors assurance en 2010.

La superficie des logements pas automatiquement réhaussée

Toutefois, ce n’est pas parce que les ménages modestes peuvent emprunter davantage qu’ils peuvent acheter plus grand… En effet, à mesure que les taux ont chuté, les prix de l’immobilier ont bondi. La palme revenant à Bordeaux où le prix du mètre carré a été multiplié par 2 en une décennie. Résultat, un salarié au Smic, qui pouvait acheter un logement de 30 m2 en 2010, doit désormais se limiter à 23 m2 (1). Les Lyonnais s’avèrent aussi moins bien lotis avec une perte de 2m2 de pouvoir d’achat immobilier, à 22m2 en 2020. Il en va de même à Paris où, avec un budget de 100 000 euros, on peut acheter seulement 9,7 m2…

A l’inverse, dans les villes où les prix de l’immobilier ont évolué plus modérément, les petits revenus sortent gagnants. A Grenoble, à Rouen ou encore à Marseille, un salarié au Smic peut désormais acquérir un logement dépassant 40m2, alors qu’il pouvait acheter moins de 30 mètres carrés il y a 10 ans. D’après Vousfinancer, le pouvoir d’achat immobilier des Toulousains au Smic (35m2 en 2020), des Strasbourgeois (36m2) et des Montpelliérains (37m2) a aussi augmenté.

Voir aussi le baromètre des taux des crédits immobiliers

(1) Prêt à 1,60% sur 25 ans et 10% d'apport.

Partager cet article :

© MoneyVox / MEF / Janvier 2020

Commentaires

Me prévenir en cas de nouveau commentaire
Publié le 19 janvier 2020 à 16h14 - #1Bruno383210
  • Homme
  • Grenoble
  • 60 ans

Comme ça ils s'engraissent tant que vous pourrez payez puis saisiront vos biens et salaires et vous foutront à la rue dès le 1er impayé 😡

Trouvez-vous ce commentaire utile ?
Publié le 21 janvier 2020 à 07h05 - #2manx
  • Homme
  • 61 ans

Je vais, hélas, dans le sens du commentaire de Bruno.....un salarié au SMIC a deux fois plus de probabilités de se retrouver au chômage qu'un cadre, sur la période de vingt cinq ans. Et la reprise d'emploi est beaucoup plus longue que celle d'un cadre, surtout à mesure que le smicard avance en âge.....reste la possibilité de se barrer d,assurances perte d'emploi, mais celà reste, à mon sens, un projet plus qu'hasardeux....En tous cas, une fois la décision prise, c'est le moment où jamais, avant remontée des taux.

Trouvez-vous ce commentaire utile ?

Ajouter un commentaire