Les taux d'intérêt des crédits immobiliers accordés aux particuliers par les banques en France ont poursuivi leur remontée en mars, retrouvant leur niveau de juillet 2016, selon une étude publiée mardi.

Les taux des prêts du secteur concurrentiel (toutes durées confondues) se sont établis à 1,51% en moyenne en février, a indiqué l'observatoire Crédit Logement-CSA dans un communiqué. Après être tombés jusqu'à 1,31% en novembre au terme d'une année de repli, ils ont entamé un rebond, progressant en moyenne à 1,34% en décembre, 1,38% en janvier et 1,49% en février. Pour l'accession à la propriété dans le neuf, ils se sont affichés en mars à 1,57% contre 1,53% dans l'ancien.

« En mars l'augmentation n'a été que très modérée »

Dans le détail, les prêts sur 15 ans se sont négociés à 1,36% en moyenne en mars selon cet observatoire, à 1,57% sur 20 ans, et à 1,84% sur 25 ans. Si les taux remontent depuis décembre dernier, reprenant leur niveau de juillet 2016, souligne l'observatoire, « l'essentiel de la hausse s'est constaté en février, alors qu'en mars l'augmentation n'a été que très modérée ».

Assurance habitation : économisez jusqu'à 40% grâce à notre comparateur en ligne

« La hausse des taux des crédits immobiliers reste donc très modérée et elle n'a guère affecté le dynamisme de la demande », poursuit l'organisme, ajoutant que « la solvabilité de cette dernière est préservée, aucun des marchés n'ayant eu à subir une dégradation brutale des conditions de crédit ». De plus, la remontée des taux constatée depuis décembre 2016 « se produit à un rythme comparable sur toutes les catégories de prêts », analyse encore l'observatoire, tandis que la durée des prêts accordés en mars s'est établie à 209 mois en moyenne contre 214 mois en février.