Pour financer à crédit leur résidence principale, les Français préfèrent solliciter une banque alors même que les courtiers en crédit disposent d'une forte notoriété. Le gain de temps grâce à ces derniers n'est pas encore déterminant pour inverser le rapport de force.

« Avez-vous déjà eu recours aux services d’un courtier en prêts immobiliers pour trouver un emprunt ? » Cette question, Ifop l’a posé à la demande du courtier Cafpi aux propriétaires de résidence principale (1). 19% répondent « oui », 81% répondent « non ». Autrement dit, plus de quatre emprunteurs sur cinq sont passés directement par une banque pour le financement de l’acquisition de leur résidence principale. Le recours aux courtiers semble toutefois entrer dans les mœurs puisqu’en juin 2015 seuls 14% des sondés répondaient qu’ils avaient fait appel à ces intermédiaires.

Regroupez vos crédits ! Jusqu'à -60% sur les mensualités. Réponse en 48h

Logiquement, dans son communiqué diffusé hier mercredi, l’enseigne ayant commandé le sondage, Cafpi, met en avant le fait que les courtiers sont « désormais bien connus du grand public » et « perçus comme un gain de temps pour 87% des sondés, un accompagnement d'expert (86%) et une source d'économie (70%) ». En effet, lorsque l’ensemble des sondés, propriétaires ou non, sont interrogés, la notoriété de cette profession progresse : 84% en ont « déjà entendu parler » en 2016, contre 79% en 2015. Et lorsque les Français sont interrogés sur l’interlocuteur qu’ils appelleraient en cas de recherche de financement, un peu moins de la moitié répondent uniquement « une banque ». 17% des sondés répondent « un courtier » et un peu plus d’un tiers « les deux ».

(1) Les propriétaires de résidence principale représentent 59% de l’échantillon. Sondage Ifop pour Cafpi réalisé en ligne auprès de 2.002 Français de 25 à 65 ans, représentatif de la population française.