Plan du site Rechercher

Automobile : le leasing dépasse le crédit affecté en 2015

Automobiles alignées
© Tomasz Zajda - Fotolia.com

Sur les six premiers mois de l'année, les 3/5e de la croissance de l’ensemble des crédits à la consommation ont été réalisés grâce à la location avec option d’achat. Le leasing apparaît ainsi en très forte progression (+34,6%) par rapport au premier semestre 2014, dépassant le crédit affecté classique pour l'achat de voitures neuves.

Le crédit à la consommation, dans son ensemble a progressé de 4,4% au premier semestre, selon l’association française des sociétés financières (1). Un rebond qui ne gomme pas la « dégradation du marché », dont l’activité reste loin de celle des années 2007 et 2008, comme le souligne l’ASF dans son tableau de bord semestriel.

L’association professionnelle note le dynamisme des financements d’automobiles neuves en 2015 : +13,6% au premier semestre, par rapport à la même période en 2014, pour 3,3 milliards d’euros. Si ce segment apparaît si dynamique, ce n’est pas grâce au crédit affecté classique, en recul de 4,8% sur les six premiers mois de l’année. Avec une production de 1,8 milliard d’euros, la location avec option d’achat (LOA) prend le pas sur le crédit affecté (1,5 milliard d’euros) pour le financement de voitures neuves.

Comme l’appuyait l’ASF dans son rapport 2014, « les modalités de financement ont sensiblement évolué au cours des dernières années, favorisant le leasing au détriment des crédits affectés classiques ». La part de la LOA dans le total des financements (2) est ainsi « passée de 35% en 2009 à 48% en 2014 ». Sa progression s’amplifiant en 2015, elle devient logiquement majoritaire.

Les prêts personnels toujours en forte progression

En dehors du crédit auto, les prêts personnels, pour lesquels aucune mention n’est faite quant à l’emploi des fonds, affichent la plus forte progression : +5,9% au premier semestre 2015. La production de prêts personnels, de 6,1 milliards d’euros, est « la meilleure performance semestrielle des quatre dernières années », se félicite l’ASF dans son rapport.

Le premier semestre confirme en revanche le recul des crédits renouvelables, une constante « depuis l’automne 2008 ». La tendance ne faiblit pas en 2015 avec une production (nouvelles utilisations) en baisse de 5,3%, pour 4,8 milliards d’euros.

(1) L’ASF regroupe 289 établissements spécialisés. Ses adhérents représentent « plus de 50% de l’encours de l’ensemble des établissements de crédit » sur le marché du crédit à la consommation.

(2) Hors prêts personnels.

Partager cet article :

© cbanque.com / BL / Septembre 2015

https://www.moneyvox.fr/actu/MoneyVox