Parmi les particuliers qui investissent dans l'immobilier, près de huit sur dix achètent un appartement en Ile-de-France ou dans cinq régions du sud de la Loire, selon une étude publiée mercredi.

Avec l'Ile-de-France, les régions Aquitaine, Midi-Pyrénées, Rhône-Alpes, Provence-Alpes-Côte d'Azur et Languedoc-Roussillon ont concentré 78% des investissements locatifs réalisés par les particuliers au premier semestre 2015, selon cette étude du Crédit foncier.

73% des transactions en 2010

Cette concentration géographique s'accentue, puisque ces six régions sur 22 représentaient 73% des transactions en 2010. Au premier semestre 2015, le locatif privé a représenté 13,7% du total des logements construits, contre 12,8% l'année d'avant, un niveau en retrait par rapport à celui de l'année 2011 (18%) où l'investissement locatif était encore boosté par le dispositif fiscal « Scellier » - remplacé depuis par le « Duflot » puis le « Pinel », plus cadrés.

Stable depuis plusieurs années, le revenu annuel médian des acquéreurs, âgés de 45 ans en moyenne, est de 67.500 euros à l'échelle nationale, avec des disparités régionales, puisqu'il monte à 74.390 euros en Ile-de-France et jusqu'à 73.600 euros en Rhône-Alpes. Neuf transactions sur dix portent sur des appartements, d'une taille moyenne de 41 m2, pour un montant d'acquisition moyen de 160.000 euros (mais 195.000 euros en Ile-de-France et 171.000 euros en Provence-Alpes-Côte d'Azur).

Économisez jusqu'à 50% sur votre assurance emprunteur

Profiter d'une fiscalité attractive (54%), bénéficier d'un futur complément de retraite (44%) et se constituer un patrimoine (41%) sont les principales motivations citées par les particuliers qui investissent dans la pierre.

Cette étude repose sur une enquête réalisée auprès de quelque 3.000 clients du Crédit Foncier.