Dans son premier rapport annuel, le Haut Conseil de stabilité financière souligne « l’ampleur inédite » du mouvement actuel de rachats de crédit. Ces opérations représentaient en mars près d’un tiers de la production de prêts à l’habitat.

Créé par la loi bancaire de juillet 2013, le Haut Conseil de stabilité financière est chargé de surveiller le système financier dans son ensemble, de manière à prévenir les risques de crise systémique. Dans son rapport annuel portant sur l’année 2014, l’institution décrit notamment un « mouvement de rachat de crédit et de renégociation d’une ampleur inédite », qui soutient depuis un an les chiffres de production de crédits en France. C’est évidemment « l’environnement de taux bas » qui permet d’expliquer ce mouvement.

Lire à ce propos : Des taux immobiliers très bas jusqu'à fin 2015, annoncent les courtiers

Du point de vue de la production de crédits immobiliers, 2014 restera comme une année de contraste. Sa première partie a été marquée par une baisse du flux brut de crédits nouveaux, dans un contexte de légère remontée des taux. En ce qui concerne les rachats de crédits externes, un point bas a été atteint en juin 2014, lorsque la part de ces opérations dans la production est repassée sous les 10%, alors qu’elle avait tutoyé les 25% mi-2013.

Vos projets au meilleur taux grâce à notre comparatif des prêts conso

Depuis juin 2014, toutefois, la part des rachats de crédit n’a cessé de progresser. Progressivement d’abord : 10% en août, 15% en octobre, 20% en novembre… Puis de façon beaucoup plus nette depuis janvier 2015, jusqu’à atteindre 32% de la production en mars.