Dans leurs baromètres du mois de mars, certains courtiers notent un regain de dynamisme du marché immobilier, lié en partie à la saison. Les récentes mesures gouvernementales pourraient aussi ne pas y être étrangères.

Alors que les taux de crédit immobilier sont toujours à un niveau historiquement bas (1,90% sur 15 ans, 2,10% sur 20 ans et 2,50% sur 25 ans relevés en moyenne dans les agences Ace Crédit), le marché de l’immobilier retrouve une dynamique en mars. Le courtier Ace Crédit constate ainsi que les demandes de prêt pour des acquisitions reprennent, et note même une augmentation de 20% au cours du mois écoulé.

De son côté, Cafpi estime que « la très faible production de logements neufs constatée en ce début d’année 2015 est d’autant plus regrettable que la demande repart, poussée par les mesures gouvernementales en vigueur depuis le 1er octobre ».

180.661 euros sur 197 mois pour les accédants

En effet selon Cafpi, les primo-accédants sont un peu plus nombreux selon lui à acheter dans le neuf (24,7% contre 20,6% le mois précédent), et ils empruntent en moyenne 169.861 euros (+1.606 euros) sur 233 mois (cinq mensualités de moins). Même constat du côté des accédants : le montant emprunté est plus élevé (180.661 euros contre 178.440 euros), mais la durée du prêt est réduite (197 mois contre 200).

Néobanques : les offres les moins chères pour maîtriser votre budget

Ace Crédit fait quant à lui le distingo entre les acquéreurs d’Ile-de-France et ceux achetant un bien immobilier en région. Le montant moyen emprunté des Franciliens est en effet nettement supérieur à celui pratiqué en province : 296.000 euros en mars en région parisienne, contre 144.690 euros ailleurs en métropole.