Une durée d’emprunt en recul et un montant emprunté qui augmente… Selon la météo des taux de Cafpi, les accédants sont les « grands gagnants » de la baisse des taux.

187.500 euros. Il s’agit du montant emprunté par les accédants (1) pour leur achat immobilier en janvier 2015, selon la météo des taux de Cafpi. Soit 6.070 euros de plus qu’en décembre dernier, avec un emprunt réduit de deux mensualités (202 mois au lieu de 204). Un montant qui correspond à 4,15 années de leurs revenus, une durée en baisse constante depuis juillet. « La baisse des taux associée à un repli des prix dans l’ancien a donné un sérieux coup de pouce au pouvoir d’achat immobilier », constate le courtier, qui assure également que ces acquéreurs ayant déjà été propriétaires sont les « grands gagnants de la baisse des taux », puisqu’ils empruntent sur des durées plus courtes.

Un PTZ trop limité ?

En ce qui concerne les primo-accédants, plutôt en retrait sur l’année 2014, Cafpi s’interroge encore. « La réforme du prêt à taux zéro (PTZ), intervenue en octobre, en a resolvabilisé certains sans être décisive pour relancer la construction. Et l’extension du PTZ à l’ancien, en vigueur depuis le 1er janvier 2015, est sûrement trop limitée (villes à forte vacance résidentielle, c’est-à-dire peu recherchée) pour booster l’accession dans l’ancien. »

Crédit immobilier : découvrez les taux les plus bas pour votre projet

Pour l’heure, 80% des achats des primo-accédants se font dans l’ancien. Une proportion relativement stable par rapport au mois dernier (79,24%). Ces Français accédant pour la première fois à la propriété empruntent en moyenne 169.237 euros (4,80 années de leurs revenus) sur 233 mois, et profitent également comme les accédants de la baisse des taux : la durée de leur crédit se réduit de 3 mois par rapport à décembre tandis que le montant du prêt augmente de 1.525 euros.

(1) Personnes ayant déjà été propriétaires.