Les financements de voitures neuves particulières et de biens d’équipement du foyer sont en très net repli au mois d’août 2013, selon les données fournies par l’ASF (association française des sociétés financières). Plus globalement, l’ensemble de l’activité du crédit à la consommation continue de reculer, de 5,5% par rapport à août 2012.

L’ASF a présenté la semaine passée les statistiques d’activité de ses adhérents, qui couvrent la moitié des opérations réalisées dans le secteur du crédit à la consommation, pour les six premiers mois de 2013. Bilan : une baisse de 2% de la production par rapport au 1er semestre 2012, qui avait lui-même été marqué par une baisse significative (-7,7% par rapport à 2011).

Dans le même temps, l’ASF a présenté les statistiques portant sur le mois d’août 2013. Le recul de l’activité se confirme voire même s’aggrave, puisque la production a baissé de 3,2% en moyenne lors de la période juin-août 2013 et de 5,5% par rapport d’août 2012.

Prêts personnels : unique hausse de ces derniers mois

En juillet, le secteur du crédit à la consommation le plus fortement mis à mal a été le financement des biens d’équipement du foyer. La tendance se confirme puisque la production de crédits pour l’achat d’équipements électroménagers, multimédia ou mobiliers a chuté de 9,5% entre juin et août 2013, et de 14,9% en comparaison au mois d’août 2012. Le financement de voitures neuves, par crédit classique et location avec option d’achat, reste lui aussi nettement orienté à la baisse : -6,9% sur trois mois, -7,4% par rapport à août 2012. Modérée en juillet (-2,2% sur trois mois), la baisse de la production du crédit renouvelable s’accentue en août, pour s’établir à -3,3% en moyenne sur les trois derniers mois et à -4,6% par rapport à août 2012.

Regroupez vos crédits! Jusqu'à -60% sur vos mensualités. Réponse en 48h

Une exception notable, comme en juillet : les prêts personnels, soit les crédits pour lesquels aucune mention n’est faite dans le contrat sur l’utilisation des fonds. Le mois d’août n’a certes pas été positif, avec une production chutant de 4% en comparaison au mois d’août 2012. Mais le léger redressement de ce marché, avec des évolutions positives en juin et juillet, permet de maintenir la production de prêts personnels à la hausse sur trois mois, de juin à août 2013, avec une moyenne de +0,3%.