Selon des chiffres publiés par la Banque de France, les emprunts des banques françaises auprès de la Banque centrale européenne (BCE) ont légèrement progressé en septembre et début octobre, pour atteindre un total de 178 milliards d'euros, contre 176,5 un mois plus tôt.

Regroupez vos crédits ! Jusqu'à -60% sur les mensualités. Réponse en 48h

Dans le détail, les établissements avaient emprunté, au 9 octobre, 2,7 milliards lors des opérations principales à une semaine (MRO), 174,3 milliards à l'occasion d'opérations à plus long terme (LTRO) de maturité un mois, trois mois, un an et trois ans. A cela s'ajoute 1 milliard emprunté au jour le jour par le biais de la facilité de prêt marginal.

Le total emprunté auprès de l'institut de Francfort constitue un record, et correspond à huit fois son niveau de début août 2011, date des fortes tensions sur la liquidité.

Dans le même temps, les banques françaises ont de nouveau réduit, de 98,2 milliards à 85,4, leur utilisation de la facilité de dépôts de la BCE qui leur permet de placer de l'argent au jour le jour. Après avoir atteint un pic en juin, à 138,6 milliards d'euros, l'utilisation de la facilité de dépôts a diminué sans interruption depuis l'annonce de la décision de la BCE d'abaisser de 0,25% à 0% la rémunération de ces dépôts. Les banques ont choisi de se reporter massivement sur le compte courant dont elles disposent à la BCE, qui n'est pas non plus rémunéré mais reste plus facilement accessible que la facilité de dépôts.