La Banque de France a constaté en août un nouveau tassement de la production de crédits nouveaux aux ménages, essentiellement dans les prêts à l'habitat, et une quasi-stabilité des taux d'intérêt moyens des crédits.

Le flux cumulé sur les douze derniers mois a atteint 166,9 milliards d'euros pour les prêts à l'habitat, après 170,4 milliards d'euros à fin juillet, soit son troisième repli consécutif après plusieurs mois d'augmentation, selon des statistiques diffusées mardi.

La production de crédits à la consommation est demeurée stable et s'est élevée à fin août au même niveau qu'à fin juillet, soit 49,2 milliards d'euros. Au total, les crédits nouveaux accordés aux ménages ont atteint 216,2 milliards d'euros en cumul sur douze mois, contre 219,6 milliards d'euros à fin juillet.

Les prêts consentis aux sociétés non financières ont au contraire progressé à 242 milliards d'euros, après 240,6 milliards d'euros en juillet.

Trouvez le taux le plus bas pour votre projet immobilier !

Taux d'intérêts stables

Pour les ménages comme pour les sociétés non financières, les taux d'intérêt moyens sont restés quasi-stables, indique la Banque de France. Ils étaient respectivement de 5% (contre 4,99% fin juillet) et de 3,49% (contre 3,47%) en août.