Le courtier en crédits immobiliers Meilleurtaux.com vient de publier la première édition d'un nouveau baromètre comparant le niveau moyen des taux d'emprunt dans les dix principales villes de France.

Résultat : C'est à Nantes que les crédits immobiliers sont les plus abordables, devant Lille et Marseille. Et l'écart entre les métropoles est parfois impressionnant. Entre Nantes et Montpellier, qui ferme la marche, on constate ainsi un écart de taux moyen de 0,38 point, ce qui équivaut à une différence de capacité d'emprunt de 5.460 euros pour une mensualité de 1.000 euros par mois sur 20 ans, cas de figure retenu par meilleurtaux.com pour les besoins de la comparaison.

Le classement de ce mois de juin, opéré en fonction du taux moyen sur 20 ans (avec prise en compte de la moyenne des taux sur 15, 20, 25 et 30 ans en cas d'égalité), est le suivant :

  1. Nantes (3,80% sur 20 ans)
  2. Lille (3,80% sur 20 ans)
  3. Marseille (3,95% sur 20 ans)
  4. Paris (3,95% sur 20 ans)
  5. Strasbourg (4% sur 20 ans)
  6. Bordeaux (4% sur 20 ans)
  7. Nice (4,05% sur 20 ans)
  8. Toulouse (4,05% sur 20 ans)
  9. Lyon (4,05% sur 20 ans)
  10. Montpellier (4,18% sur 20 ans)

Qu'est-ce qui explique une telle différence ? Principalement la concurrence, au niveau de chaque métropole, entre les différents acteurs du marché du crédit immobilier, et notamment entre les banques régionales. Ainsi, Mickael Gravouelle, directeur de l'agence Meilleurtaux de Nantes, constate que la « concurrence active » que se livrent les banques de sa région permet de contenir la tendance à la hausse des taux.

Pouvoir d'achat immobilier : du simple au triple

Encore plus spectaculaire, Meilleurtaux, en croisant les chiffres de capacité d'emprunt avec le prix du m2 dans chacune des dix villes étudiées, obtient un classement du pouvoir d'achat immobilier. Et les différences sont également criantes :

  1. Strasbourg 71,6 m2
  2. Nantes et Toulouse (ex aequo) 67,2 m2
  3. Marseille 66,3 m2
  4. Montpellier 63,9 m2
  5. Bordeaux 62,6 m2
  6. Lyon 55,8 m2
  7. Lille 54,1 m2
  8. Nice 46,1 m2
  9. Paris 22,6 m2
Économisez jusqu'à 50% sur votre assurance emprunteur

Ainsi, avec une mensualité de 1.000 euros pendant 20 ans, un Strasbourgeois peut acquérir un logement de 71,6 m2 (soit un grand T3 ou un petit T4), alors qu'un Parisien devra se contenter d'un studio de 22,6 m2. Du simple au triple, tout simplement.