Les taux des crédits aux ménages français se sont rapprochés en août de leurs plus bas niveaux historiques enregistrés entre fin 2005 et début 2006, selon des chiffres publiés vendredi par la Banque de France.

Selon l'institution, le taux tous crédits et toutes échéances confondus a atteint 4,72% en août. Il n'a été en-deçà de ce niveau qu'à trois reprises, en juillet, septembre et octobre 2005.

Le taux de la catégorie découverts, qui intègre les découverts classiques, l'escompte, l'affacturage et les crédits de trésorerie sans échéance (dont le crédit renouvelable), a lui battu un record, à 9,49%. Les chiffres de la Banque de France (BdF) concernant les découverts remontent jusqu'en 1995.

Un niveau plus vu depuis janvier 2006

Le taux des crédits à l'habitat, toutes durées confondues, est lui descendu à 3,55% pour les prêts à taux fixe (et taux révisable moins d'une fois par an), un niveau plus vu depuis janvier 2006. Ce taux était descendu en novembre 2005 à 3,50%, le plus bas niveau jamais vu.

Côté crédit à la consommation avec échéance, c'est-à-dire hors crédit renouvelable, le taux se situait en août à 6,09%. Il faut remonter à octobre 2006 pour trouver plus bas.

Alors que le mouvement de baisse se poursuit pour les ménages, les taux ont, en revanche, amorcé un rebond pour les entreprises.

Économisez jusqu'à 70% sur votre assurance emprunteur

Après un plus bas historique en mai, à 2,82%, tous types et toutes échéances confondus, le taux des crédits aux entreprises est remonté à 3,01% en août.