Selon les chiffres dévoilés aujourd’hui par l’AFA (association française de l’assurance), l’assurance-vie a capté 2,1 milliards d’euros supplémentaires en avril, en léger repli par rapport à mars. Un total qui porte à 8,2 milliards la collecte nette depuis le début de l’année.

L’assurance-vie poursuit son petit bonhomme de chemin en 2014. Selon les estimations provisoires de l’AFA, qui regroupe les deux principales fédérations d’assureurs (FFSA et GEMA), le produit d’épargne a réussi au mois d’avril une collecte nette de 2,1 milliards d’euros. Un chiffre comparable avec ceux des mois de février (2,4 milliards) et mars (2,3 milliards).

L’assurance-vie a enregistré le mois dernier son meilleur niveau de versements (ou « cotisations ») depuis juillet 2013 : 11,4 milliards d’euros ont ainsi été déposés sur les contrats des épargnants français (+4% sur un an), soit 400 millions d’euros de plus qu’en mars. Les sommes retirées (ou « prestations ») sont elles aussi en augmentation sur un mois - 9,3 milliards d’euros contre 8,7 au mois de mars - mais stable sur un an.

L’encours total se rapproche des 1.500 milliards d’euros

Avec ce bon mois d’avril, l’assurance-vie confirme son retour en grâce, sans atteindre toutefois les sommets des années 2000. La collecte nette, depuis le 1er janvier, a dépassé les 8 milliards d’euros : 8,2 milliards, à comparer avec le Livret A et le LDD, qui n’ont capté que 3,91 milliards d’euros en quatre mois.

Retraite : épargnez en payant moins d'impôts. 11 contrats comparés

En matière de collecte, l’assurance-vie réussit à peu près le même début d’année qu’en 2013 - 8,1 milliards, à l’époque, sur la même période. Avec trois mois consécutifs au-dessus des 2 milliards, l’évolution cette année paraît toutefois plus régulière que l’an passé, où la collecte nette avait connu des soubresauts d’un mois sur l’autre. L’encours total des contrats d’assurance-vie en France s’élevait fin avril à 1.492,1 milliards d’euros.