Plan du site Rechercher

Les conseillers en gestion de patrimoine misent sur l'assurance-vie et le PEA-PME

  • Par MoneyVox
Signature chez le notaire
© Alexander Raths - Fotolia.com

La confiance est à la hausse parmi les professionnels du conseil en gestion de patrimoine, selon le baromètre Patrimonia-Morningstar. Plus optimistes qu’en 2012, ils veulent profiter de la flexibilité accrue de leurs clients pour les guider vers des placements financiers plutôt qu’immobiliers.

Pour la seconde année consécutive, le fournisseur  d’analyses d’investissement  Morningstar a sondé les conseillers en investissements financiers (CIF) à quelques jours de la convention annuelle du secteur, Patrimonia (1). Si le sondage s’intéresse aussi aux conseillers auprès des entreprises, il reflète avant tout l’état d’esprit des conseillers intervenant auprès des particuliers, qui représentent 92% du panel.

Et ces conseillers en gestion de patrimoine se montrent bien plus confiants que lors de la première édition du baromètre, en septembre 2012. Ils tablent à près de 40% sur une « bonne année » pour l’exercice 2013-2014, en hausse de 10 points par rapport à 2012. Le reste des répondants parie très majoritairement sur une « année neutre ».

Des clients « plus flexibles »

La cause de cette confiance retrouvée ? Les professionnels s’attendent à faire face à des clients moins « méfiants, prudents et conservateurs » que ces derniers mois. Dans le baromètre 2012, 75% des CIF interrogés avaient opté pour cette réponse, une proportion qui a chuté à 57% en 2013. Lors de l'exercice 2013-2014, les professionnels du conseil en investissement estiment à 27% que leurs clients vont accepter de se faire « plus changeants, flexibles », sans pour autant parier sur des placements « risqués » (5%). « Le manque de visibilité explique sans doute cet attentisme ou ce besoin de flexibilité : d’un côté le contexte reste difficile en Europe (chômage élevé, croissance en berne…) mais de l’autre les marchés anticipent une amélioration de la conjoncture pour les mois à venir », décrypte Morningstar.

Le PEA-PME particulièrement attendu

Les conseillers vont adapter leurs recommandations en conséquence. Ils comptent proposer à leurs clients des investissements rémunérateurs mais flexibles afin d’adapter leur stratégie en fonction de l’évolution du marché. A ce jeu, l’immobilier, réputé comme un placement de « père de famille », perd de son attrait. Un produit se détache très largement parmi ceux que les professionnels de l’investissement souhaitent proposer en priorité à leurs clients : l’assurance-vie en unités de compte, à 27% (contre 22% en 2012).

L’étude s’intéresse aussi aux classes d’actifs que les CIF vont privilégier en 2013-2014. Les actions des marchés émergents, malmenées depuis le début 2013, sont clairement désavouées au profit des « actions pays développés », privilégiées par seulement 7% des sondés en 2012 mais par 24,2% d'entre eux cette année. Afin de parier sur des « actions pays développés », les conseillers ont trouvé le produit idoine : le PEA-PME, plan d’épargne en actions dédié aux PME et ETI (entreprises de taille intermédiaire) créé dans le cadre de la loi des finances pour 2014. Près de 10% des conseillers en gestion de patrimoine comptent le proposer à leurs clients. L’entrée en vigueur du PEA-PME, le 1er janvier 2014, sera très attendue.

(1) Convention annuelle des professionnels du conseil en gestion de patrimoine, les 26 et 27 septembre 2013 au Centre de Congrès de Lyon.

Partager cet article :
Par la rédaction

© cbanque.com / BL / Septembre 2013

https://www.moneyvox.fr/actu/MoneyVox