Une étude montre que si le Covid-19 a donné des envies de verdure à de nombreux citadins, ces derniers ont surtout cherché des maisons à quelques kilomètres autour de leur domicile.

Pour l'exode urbain, il faudra attendre encore un peu. Si avec la crise sanitaire, on a pu lire que de nombreux citadins souhaitaient quitter la ville en quête de verdure et aspiraient donc à s'établir à la campagne, une étude de Meilleurs Agents et Se Loger, mise en lumière par Le Figaro, vient contraster ce constat.

Car les vraies gagnantes seraient plutôt les zones périurbaines : si les citadins en quête d'un nouveau projet immobilier rêvent d'un jardin, ils ne semblent donc pas prêts à renoncer complètement à la ville et recherchent souvent des biens dans la même zone géographique.

S'éloigner tout en gardant ses habitudes

Ainsi, pour 60% des sondés, les intentions de mobilité se font en faveur du même département. Et les acquéreurs sont autant (60%) à ne pas vouloir s'éloigner à plus de 30 minutes de leur domicile actuel. Pour preuve : dans la même étude, si 54% des Parisiens interrogés assurent vouloir quitter la ville (11% de plus qu'avant la pandémie), la moitié d'entre eux comptent rester en Île-de-France.

Tout en cherchant plus de verdure, les habitants des villes ne semblent donc pas vouloir renoncer aux avantages d'un mode de vie urbain. Une volonté qui se traduit dans les prix : la petite et la grande couronne ont en effet vu leurs prix continuer à grimper pendant que ceux de Paris plongeaient (respectivement, +0,8% et +4,4% en 1 an contre -2% intra-muros).

Frais bancaires : jusqu'à 259 € d'économies grâce à notre comparateur

En ce qui concernent les types de biens recherchés, pas de surprise : les maisons ont la cote, encore plus si elles sont situées en périphérie d'une grande ville. Les prix de ces biens, qui profitent de l'attractivité de la ville tout en offrant du calme, sont en hausse de 19,9% depuis juin 2020, note Meilleurs Agents. Si les secteurs « ruraux » conaissent également une hausse de prix, elle reste plus modérée (+12,5%).