Une étude publiée par Meilleurs Agents montre qu'entre 2017 et 2022, les Français ont perdu en moyenne 6m2 de surface accessible dans les plus grandes métropoles françaises. C'est à Rennes que les acheteurs ont le plus perdu en cinq ans.

Vous souhaitez acheter à Rennes, Nantes ou Marseille pour rejoindre des amis installés dans l'une de ces villes depuis cinq ans ? Désolé, mais vous risquez bien d'avoir une pièce en moins.

Selon une étude publiée par Meilleurs Agents, le pouvoir d'achat immobilier des Français s'est réduit lors des cinq dernières années dans les 11 plus grandes villes de France (Lille, Paris, Strasbourg, Rennes, Nantes, Bordeaux, Lyon, Toulouse, Montpellier, Nice et Marseille). « Entre mars 2017 et mars 2022, les Français vivant dans ces villes ont perdu 6m2 de pouvoir d'achat immobilier », explique ainsi l'étude.

-14m2 à Rennes

En 2017, avec un revenu médian des ménages équivalent à 2 525 euros aujourd'hui, il était possible d'acheter 40m2 ou plus dans la plupart des villes citées. C'était par exemple le cas à Marseille (40m2), à Toulouse (44m2), à Strasbourg (40m2), à Nantes (46m2) ou encore à Rennes (47m2).

Aujourd'hui, impossible d'espérer plus de 37m2 avec les mêmes garanties financières. C'est à Rennes que la perte est la plus importante : avec un prix au mètre carré passé de 2 534 euros en 2017 à 4 111 euros en 2022, les acheteurs potentiels ont perdu 14 mètres carrés de pouvoir d'achat immobilier. Nantes (-9m2), Strasbourg (-9m2), Toulouse (-8m2), Lyon (-8m2) sont également fortement touchées par le phénomène.

Économisez jusqu'à 70% sur votre assurance emprunteur

Comment alors expliquer cette baisse disparate en fonction des villes ? La hausse rapide des prix n'a pas été suivie d'augmentation des salaires. « Par exemple, à Rennes, les prix ont augmenté en moyenne de +62,3% alors que les revenus ont seulement augmenté de 9,3%. La baisse des taux d'intérêt n'a pas suffi pour compenser cette différence », explique Barbara Castillo Rico, responsable des études économiques chez Meilleurs Agents.

A contrario, à Paris, les revenus ont connu une hausse de 10,4% sur la période, alors que les prix immobiliers, déjà très hauts en 2017, ont « seulement » augmenté de 19,9%. Ainsi, un jeune actif voulant acquérir un bien à Paris peut aujourd'hui espérer s'offrir 19m2 avec un salaire médian de la ville, contre 20m2 il y a cinq ans.

Trouvez le meilleur taux immo

Entre 2017 et 2022, dans les 11 plus grandes villes de France, avec un revenu médian vous avez perdu...

- 14m2 à Rennes (de 47m2 à 33m2)

- 9m2 à Nantes (de 46m2 à 37m2)

- 9m2 à Strasbourg (de 40m2 à 31m2)

- 8m2 à Lyon (de 37m2 à 29m2)

- 8m2 à Toulouse (de 44m2 à 36m2)

- 6m2 à Lille (de 39m2 à 33m2)

- 5m2 à Marseille (de 40m2 à 35m2)

- 3m2 à Bordeaux (de 35m2 à 32m2)

- 3m2 à Montpellier (de 36m2 à 33m2)

- 2m2 à Nice (de 29m2 à 27m2)

- 1m2 à Paris (de 20m2 à 19m2)