« Recherche maison proche agglo ». Voici en bref la requête phare des candidats à l'achat immobilier depuis le premier confinement. Une attirance pour les maisons, les zones rurales et péri-urbaines qui ne cesse de se confirmer depuis. Mais combien coûte une maison proche des 10 grandes métropoles françaises, en dehors des frontières de l'Ile-de-France ?

« Le prix des maisons augmente 2 fois plus vite que celui des appartements » : un à un, les acteurs et observateurs de l'immobilier confirment à quel point les maisons s'arrachent de haute lutte ces derniers mois, à l'image du réseau MeilleursAgents, qui avance cette statistique dans son baromètre du 1er décembre. Depuis le 1er janvier 2021, ce réseau annonce que les prix des maisons ont progressé de plus de 6%, contre 3,2% pour les appartements. Et ce sont les maisons des zones rurales qui voient leur prix flamber le plus nettement, avec une hausse de 8,3%. MeilleursAgents confirme un autre phénomène fort de l'année 2021 : « le désamour des acquéreurs pour les grandes villes se reporte principalement sur les zones péri-urbaines ».

Immobilier : 5 conseils pour acheter une maison malgré la flambée des prix

Ces diverses tendances rendent les villes à proximité des grandes agglomérations (Paris mis à part) désirables et désirées. La FNAIM a livré un relevé détaillé des évolutions des prix des maisons à MoneyVox. Première zone de tension en 2021 : les stations balnéaires (Antibes, Royan, Ajaccio, Larmor-Plage, La Croix-Valmer...) où le prix des maisons grimpe de plus de 13% en un an, mais il s'agit d'un cas particulier puisque ces lieux de villégiature concernent en premier lieu des résidences secondaires. Derrière... +8,8% dans les villes moyennes (Saint-Etienne, Le Havre, Grenoble, Poitiers, Béziers, Albi, Roanne, etc.), +8,1% dans le « top 10 » des villes de « province » (Marseille, Lyon, Toulouse, Nice, Nantes, Montpellier, Strasbourg, Bordeaux, Lille et Rennes), et +8,6% dans la proche banlieue de ces 10 grandes villes (exemples : Aix-en-Provence, Roubaix, Cagnes-sur-Mer, Saint-Herblain, etc.).

Retraite : épargnez en payant moins d'impôts. 11 contrats comparés

La FNAIM a détaillé en outre à la demande de MoneyVox le prix médian des maisons à fin octobre 2021 dans les zones péri-urbaines de chacune des 10 plus grandes métropoles de province. Autrement dit : l'agglomération hors centre-ville ou « ville centrale ».

Prix médian des maisons en périphérie des 10 plus grandes métropoles françaises
Banlieue résidentiellePrix médian des maisons
Métropole Nice Côte d'Azur (hors Nice)762 000 €
Métropole de Lyon (hors Lyon)556 000 €
Métropole d'Aix-Marseille-Provence (hors Marseille)488 000 €
Bordeaux Métropole (hors Bordeaux)486 000 €
Montpellier Méditerranée Métropole (hors Montpellier)442 000 €
Toulouse Métropole (hors Toulouse)430 000 €
Nantes Métropole (hors Nantes)389 000 €
Rennes Métropole (hors Rennes)371 000 €
Eurométropole de Strasbourg (hors Strasbourg)348 000 €
Métropole Européenne de Lille (hors Lille)307 000 €

Source : FNAIM, prix médian des maisons à fin octobre 2021 dans les 10 plus grandes métropoles (= hors ville centre) de France, hors Paris et Ile-de-France.

Des prix très élevés qui illustrent la forte tension dans ces zones péri-urbaines. Deux rappels d'importance pour comprendre ces statistiques. Le premier : il s'agit d'un prix médian, donc 50% des maisons prises en compte par la FNAIM coûtent plus cher et 50% coûtent aujourd'hui moins cher. Le second : Ces médianes cachent évidemment de fortes disparités entre les diverses communes entourant chacune de ces 10 grandes métropoles.

Crédit immobilier : quels revenus pour acheter une maison à 15 km d'une grande ville ?