Les couples prêts à se marier en 2023 vont réduire leurs dépenses pour le jour J. En revanche, le budget dédié au voyage de noces explose. Voici ce que les Français sont prêts à dépenser cette année pour se marier.

C'est a priori une illustration supplémentaire de l'impact de l'inflation sur le pouvoir d'achat. Le budget moyen des Français qui envisagent de se marier cette année passe sous la barre des 10 000 euros. Ils prévoient de dépenser 9 873 euros en moyenne pour la préparation et l'organisation du plus beau jour de leur vie, contre 11 063 euros en 2022, soit une baisse de 1 190 euros, révèle un sondage CSA Research pour Cofidis (1) .

Dans le contexte actuel, 69% des sondés se disent inquiets des conséquences de la hausse des prix sur la préparation de leur mariage. Résultat, 76% des futurs mariés ont l'intention de limiter leurs dépenses en réalisant des arbitrages : réduire la facture concernant le lieu de réception, limiter les cadeaux aux invités ou encore diminuer le budget décoration.

Le crédit, une solution surtout pour les plus jeunes

« Dans ce contexte défavorable, le crédit à la consommation est une solution. En effet, pour financer son mariage, le crédit à la consommation apparaît comme « une solution utile pour plus de 3 Français sur 10 (34%) » et en particulier pour les plus jeunes (51%) », souligne Mathieu Escarpit, directeur marketing de Cofidis.

Malgré tout, c'est le recours à l'épargne personnelle (83%) ou à l'aide financière de la famille et belle-famille (44%) qui restent prioritairement envisagés par les futurs mariés pour financer leurs noces.

Regroupez vos crédits! Jusqu'à -60% sur vos mensualités. Réponse en 48h

Le budget voyage explose

Pour autant, si les futurs tourtereaux vont mettre la pédale douce sur les dépenses pour leur mariage, ils ne vont pas lésiner sur le budget du voyage de noces. Les économies réalisées sur les dépenses du jour J vont leur servir à profiter encore plus de leur lune de miel. Privés de voyages pendant la crise sanitaire, ils comptent dépenser en moyenne 6 188 euros cette année, contre 3 684 euros l'an passé, soit un budget supplémentaire de 2 504 euros.

(1) Échantillon de 1012 Français, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. Échantillon autoadministré en ligne du 20 au 22 décembre, constitué d'après la méthode des quotas sur les critères suivants : sexe, âge, profession, région de résidence et catégorie d'agglomération.