En 2021, 54% des Français ont réalisé des aménagements chez eux, que ce soit des travaux ou de la décoration. Pour ces projets, les ménages ont dépensé 5 697 euros en moyenne, un argent tiré le plus souvent de leurs fonds propres. Ce sont les jeunes de 18-24 ans qui ont le plus recours au crédit à la consommation pour améliorer leur logement.

Quel prix êtes-vous prêt à mettre pour vous sentir bien chez vous ? Selon l'enquête menée en février 2022 par CSA pour Cofidis intitulée « le budget des Français pour leur intérieur », 54% des Français ont réalisé des aménagements d'intérieur en 2021, contre 48% l'année précédente.

Au menu pour les personnes interrogées : travaux de décoration des pièces de vie pour 37%, achats de nouveaux meubles (35%), achats d'équipements électroménagers (35%), achats de nouveaux objets de décoration (30%) ou encore réfection de leur cuisine ou de leur salle de bain (26%). Si la part des Français ayant fait des travaux a augmenté, le montant alloué à ces aménagements est également en hausse. En moyenne, les Français ont ainsi consacré 5697 euros à ces travaux en 2021, soit 23% (1055 euros) de plus qu'en 2020.

5697 euros en moyenne

Et les ménages sont de plus en plus nombreux à consacrer un gros budget à l'aménagement de leur intérieur. Ainsi, ils ne sont plus que 15%, contre 34% en 2021, à avoir dépensé moins de 500 euros pour leurs travaux. À l'inverse, 29% ont dépensé entre 500 et 1500 euros (+9 points par rapport à 2021), quand 20% sont entre 1501 et 3000 euros (+2 points) et 11% entre 3001 et 5000 euros (+4 points). Enfin, 18% ont dépensé plus de 10 000 euros, contre 11% l'année dernière. Et ceux qui n'ont rien changé à leur intérieur en 2021 pourraient bien le faire en 2022. Selon les estimations de l'étude, les sondés prévoient d'y consacré 4959 euros en moyenne.

Regroupez vos crédits! Jusqu'à -60% sur vos mensualités. Réponse en 48h

D'où vient alors l'argent utilisé pour ces travaux ? 33% se servent de leur épargne, tandis que 36% réussissent à utiliser l'argent du budget courant du foyer. Pour améliorer son logement, 9% plébiscitent le paiement en plusieurs fois sans frais. Pour les travaux, 6% ont recours au crédit à la consommation. Un type de crédit particulièrement prisé par les 18-24 ans, puisque le chiffre grimpe à 17% pour cette tranche d'âge.

Logement : dans quel cas doit-on déclarer ses travaux aux impôts ?

Parfois, les ménages disposant d'une épargne préfèrent également passer par un crédit à la consommation. « D'un côté, les Français sont très attachés à l'épargne et n'hésitent pas à y piocher dès qu'ils réalisent un projet. De l'autre, ils savent que celle-ci n'est pas incompatible avec le fait de souscrire à un crédit à la consommation, note dans l'étude Mathieu Escarpit, directeur Marketing de Cofidis France. D'ailleurs, sur la moitié des Français qui considèrent le crédit à la consommation comme une solution utile pour financer ses travaux, plus d'un tiers (35%) l'utilise pour ne pas toucher à son épargne ! »

Crédit conso : comparatif des offres en ligne et conseils